/R E P R I S E -- Sondage : la présidente du Conseil du trésor tourne le dos
aux préoccupations des retraités, des travailleurs et de la population/

QUÉBEC, le 28 janv. /CNW Telbec/ - La présidente du Conseil du trésor, madame Monique Gagnon-Tremblay, a confirmé hier son refus de consulter les associations de retraités de l'État à l'occasion des négociations portant notamment sur la retraite dans les secteurs public et parapublic. La ministre serait même allée jusqu'à prétendre que ces pourparlers ne concernent pas les retraités. La ministre aurait, en outre, surestimé gravement le coût de la demande de correction de la désindexation des régimes de retraite formulée par les principales associations de retraités de l'État.

L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) réagit au refus de consulter les retraités de l'État par le dévoilement d'un sondage scientifique exclusif portant sur l'opinion des retraités quant à une consultation officielle des associations qui les représentent. La presque totalité des répondants au sondage, soit 96 %, juge que les principales associations de retraités concernées par la désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic devraient être consultées officiellement par le gouvernement au sujet de la meilleure façon de corriger la situation.

Rappelons que la désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic a fait perdre près de 2 milliards de dollars à quelque 187 000 personnes ayant pris leur retraite entre 1983 et 2006. Cela correspond à une perte de pouvoir d'achat moyenne d'environ 10 000 $ par personne retraitée. En 2007, les principales associations de retraités de l'État ont formulé une demande de correction partielle de leurs rentes dont le coût pour le gouvernement est évalué à environ 500 millions de dollars, sur une période de 25 ans, soit environ 20 millions de dollars par année en moyenne.

De façon détaillée, les répondants ont exprimé le niveau d'accord suivant à la question "Si le gouvernement corrigeait la désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic, estimez-vous que les principales associations de retraités concernées devraient être consultées officiellement sur la meilleure façon de procéder ?" :

    
    - oui, tout à fait : 89 % ;
    - oui, assez : 7 % ;
    - non, pas vraiment : 1 % ;
    - non, pas du tout : 1 % ;
    - refus de répondre ou ne sait pas : 2 %.
    

Le sondage a été réalisé par la firme L'Observateur, entre le 8 et le 13 janvier 2010, auprès d'un échantillon représentatif de l'ensemble des membres de l'AQRP. La marge d'erreur échantillonnale maximale est de 5,3 %, 19 fois sur 20.

Le 14 décembre 2008, l'AQRP a également dévoilé un sondage scientifique qui montre que 70 % des travailleurs des secteurs public et parapublic au Québec croient qu'il est du rôle des associations de retraités de participer aux négociations collectives concernant les régimes de retraite, comme les syndicats et les associations de cadres.

Par ailleurs, le 30 septembre 2009, l'AREQ (CSQ) a dévoilé un sondage scientifique qui montre que 79 % de la population québécoise appuie la création d'une table de travail pour permettre aux associations de retraités de l'État de discuter avec le gouvernement de solutions durables à la perte de leur pouvoir d'achat.

"La présidente du Conseil du trésor est isolée dans son entêtement à refuser de consulter les retraités. Tant les travailleurs du gouvernement que la population en général nous appuient. Notre demande est légitime : être consultés sur l'avenir de nos propres régimes de retraite. Nos membres ont le droit de savoir si les négociations actuelles auront un impact sur leurs droits. Nous demandons donc au premier ministre, qui s'était montré sensible à la cause des retraités lors de la dernière campagne électorale, d'intervenir afin de corriger cette injustice. Nous invitons également la ministre à venir débattre de ses déclarations fallacieuses en commission parlementaire avec nous la semaine prochaine", a déclaré la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au Québec. Elle regroupe plus de 25 000 membres provenant de toutes les régions du Québec et de la plupart des corps d'emploi des secteurs public et parapublic. Le Québec compte plus de 247 000 personnes retraitées des secteurs public et parapublic.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.