/R E P R I S E -- Sommet des gouvernements locaux : Plaidoyer commun pour une plus grande autonomie/

QUÉBEC, le 17 juin 2016 /CNW Telbec/ - En amont de la conférence des ministres des Affaires municipales des provinces et des territoires qui aura lieu en juillet à Québec, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny, a convié aujourd'hui ses homologues des autres provinces pour discuter des priorités du monde municipal. Ce Sommet des gouvernements locaux a réuni les présidentes et présidents des associations municipales des provinces et des territoires du Canada qui ont discuté, entre eux, de trois enjeux majeurs : l'autonomie, la fiscalité et le développement économique. Clairement, les municipalités envisagent l'avenir comme étant de véritables ordres de gouvernement avec les moyens et les ressources pour répondre aux besoins locaux de leur population.

« Ce Sommet est une première, mais certainement pas une dernière. Nos discussions sur nos relations avec les gouvernements provinciaux, nos besoins d'autonomie, nos outils fiscaux et de développement économique nous ont permis d'envisager des solutions pour l'avenir. Notre ambition est que l'autonomie municipale soit reconnue législativement afin de rapprocher les décisions du citoyen, de reconnaitre la capacité d'agir des municipalités et de faire prospérer l'économie », a déclaré le président de l'UMQ.

« L'Alberta Association of Municipal Districts & Counties, qui représente les gouvernements locaux ruraux de l'Alberta, est ravie de pouvoir bonifier, auprès des autres associations municipales provinciales, sa connaissance des défis et des solutions en matière d'autonomie locale, de développement économique et d'outils fiscaux. Alors que notre province mène actuellement des consultations en vue de la réécriture de son projet de Loi sur les municipalités, nous sommes heureux d'avoir pu apprendre comment les autres juridictions collaborent avec leur gouvernement provincial respectif ou composent avec les contraintes de la législation provinciale. En partageant et en apprenant les uns des autres, nous pouvons définir les meilleures pratiques, au bénéfice de tous », a affirmé monsieur Al Kemmere, président de l'Alberta Association of Municipal Districts & Counties.

« La Saskatchewan Urban Municipalities Association accueille toutes les occasions de tirer parti du vécu des autres juridictions canadiennes. Des défis similaires attendent les municipalités de ce grand pays, où qu'elles se trouvent. Bien que nos relations avec notre gouvernement provincial ou territorial évoluent à des rythmes différents et que nos priorités sont distinctes, nous pouvons améliorer de nombreuses initiatives locales en apprenant de nos expériences respectives », a fait valoir madame Debra Button, présidente de la Saskatchewan Urban Municipalities Association.

« C'est une occasion privilégiée de discuter des enjeux qui importent pour nos municipalités, notamment en matière de développement économique, d'autonomie et de nouvelles sources de revenus. Ce fut une excellente façon d'amorcer un dialogue avec les présidents et les dirigeants des associations de l'ensemble du pays », a indiqué monsieur Ray Orb, président de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities.

« L'Association of Manitoba Municipalities est heureuse de rencontrer ses collègues municipaux de partout au Canada afin de discuter de l'importance de notre rôle dans le développement d'une économie forte et de collectivités solides, au bénéfice de nos citoyens. Les partenariats avec les gouvernements provinciaux sont indissociables de l'atteinte de ces objectifs », a souligné monsieur Chris Goertzen, président de l'Association of Manitoba Municipalities.

« Plusieurs intérêts et enjeux communs se dégagent du sommet d'aujourd'hui, a déclaré monsieur Gary McNamara, président de l'Association des municipalités de l'Ontario. Au cœur de nos échanges se trouve la notion que les administrations municipales constituent un ordre de gouvernement mûr, qui est élu pour gouverner à l'échelle locale. Toute limite supplémentaire à l'autorité municipale peut nuire à la façon dont nous aidons nos communautés. »

« Nous félicitons l'UMQ d'avoir organisé le Sommet des gouvernements locaux. Nous nous rendons compte aujourd'hui que les défis se ressemblent et nous rassemblent. Nous osons croire que ceci n'est qu'une première et que nous aurons encore l'occasion de se rencontrer, afin de voir les résultats que nous aurons obtenus suite à nos commentaires et présentations dans chacune de nos juridictions », a affirmé monsieur Roger Doiron, président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB).

« Il est temps que les municipalités de ce merveilleux pays soient reconnues comme un niveau et un ordre de gouvernement. Finissons ce que nos premiers ministres ont commencé en 1867 », a soutenu monsieur Eric Megarity, président de l'Association des Cités du Nouveau-Brunswick.

La mairesse Karen Oldford, présidente de Municipalities Newfoundland and Labrador (MNL), a soutenu qu'elle est heureuse de se retrouver à Québec pour faire partager les succès de MNL avec ses collègues. « Les municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont pu réaliser beaucoup de choses grâce à leurs nouvelles sources de revenus, a-t-elle indiqué, mais je suis tout à fait consciente qu'un effort supplémentaire est requis pour accroître l'autonomie de notre secteur. Nous devons renforcer notre indépendance financière et notre capacité de gouvernance. Des réunions comme celle-ci sont importantes pour faire avancer notre cause. »

« Nous avons pu constater aujourd'hui que nos défis en matière de développement économique régional sont similaires à ceux vécus par nos collègues des autres provinces canadiennes », a affirmé monsieur Jacques Demers, vice-président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog, en marge du Sommet des gouvernements locaux 2016. « L'occupation dynamique du vaste territoire québécois et canadien passe par un développement économique intelligent combinant les forces des grands centres et des régions, des municipalités de grandes comme de petites tailles ! »

À l'issue de cette première rencontre historique et compte tenu de la richesse et de la pertinence des échanges, les présidents et présidentes des associations municipales des provinces et des territoires canadiens ont convenu de l'intérêt de poursuivre cette initiative l'an prochain.

La voix des gouvernements de proximité
Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d'exercer, à l'échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 80 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d'affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

 

SOURCE Union des municipalités du Québec

Renseignements : Patrick Lemieux, Conseiller aux communications et aux relations médias, Tél. : 514 282-7700, poste 279, Cellulaire : 438 827-4560, plemieux@umq.qc.ca

RELATED LINKS
www.umq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.