/R E P R I S E -- Placement syndical de la main-d'œuvre du secteur de la
construction: le Conseil du patronat du Québec en accord avec la demande de
la CSN/

MONTRÉAL, le 10 mars /CNW Telbec/ - Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) est d'accord avec la demande faite plus tôt aujourd'hui par la présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) voulant que le gouvernement du Québec retire aux syndicats le placement de la main-d'œuvre sur les chantiers de construction.

En effet, le manque actuel de contrôle des entrepreneurs de la construction sur le placement de la main-d'œuvre a pour effet de rendre les entrepreneurs dépendants de la bonne volonté des syndicats de métiers et, bien souvent, de faire grimper les coûts de construction en allongeant indûment la durée des travaux. Ces coûts sont refilés inévitablement aux donneurs d'ouvrage privés et publics. La problématique est particulièrement aiguë dans le domaine des métiers mécaniques (tuyauteurs, soudeurs, etc.).

Devant cette situation, et après de vastes consultations des donneurs d'ouvrage et des associations représentant les entrepreneurs de la construction, le conseil d'administration du CPQ a adopté, il y a un an et demi (le 30 septembre 2008), une résolution unanime afin "que les mécanismes prévues par la législation actuelle (obligation de la Commission de la construction du Québec de constituer et de tenir à jour un répertoire de travailleurs qualifiés pour chaque métier) soient pleinement mis en vigueur, fournissant ainsi aux entrepreneurs un outil fonctionnel leur donnant un plus grand contrôle sur le placement de la main-d'oeuvre".

"En cas d'impossibilité d'appliquer la législation actuelle, d'autres avenues devraient être envisagées", poursuit la résolution du CPQ. Il faudrait s'inspirer alors des auteurs du Rapport d'enquête sur les dépassements de coûts et de délais du chantier de la Société Papiers Gaspésia de Chandler qui, déjà, écrivaient en 2005 :

    
    L'idée d'un bureau de placement indépendant doit être explorée de façon
    très réaliste. L'expérience albertaine de placement sur internet de
    travailleurs de la construction disponibles, où salariés, syndicats,
    associations représentatives, associations d'entrepreneurs (et la CCQ au
    Québec) peuvent inscrire des candidats et l'information essentielle les
    concernant, les entrepreneurs n'ayant alors qu'à choisir.
    

Le Conseil du patronat du Québec (CPQ), en plus de regrouper plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : Renseignements: Patrick Leblanc, Vice-président - Communications, (514) 571-6400 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.