/R E P R I S E -- Passage du président du SPGQ en Outaouais - L'écart salarial entre Québec et Ottawa ne cesse de se creuser/

QUÉBEC, le 13 sept. 2016 /CNW Telbec/ - Le président du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), M. Richard Perron, poursuit sa croisade visant à dénoncer l'injustice salariale dont sont victimes les professionnelles et professionnels de l'administration publique québécoise.

De passage en Outaouais le 14 septembre pour rencontrer ses membres, M. Perron profite de l'occasion pour rappeler au gouvernement du Québec l'écart de rémunération qui perdure entre les professionnels québécois et ceux d'Ottawa.

« Cette situation aura des impacts négatifs majeurs alors que Québec et Ottawa s'apprêtent à renouveler une bonne partie de leur personnel professionnel à la suite des départs massifs à la retraite des prochaines années. Il en va de la pérennité et de la qualité des services publics offerts au Québec », déplore Richard Perron, qui souligne le manque de respect du gouvernement du Québec envers ses professionnels par rapport à ceux d'Ottawa dans son récent blogue.

Selon les derniers chiffres de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), la rémunération globale des professionnelles et professionnels québécois accuse un retard de plus de 23,3 % par rapport à leurs homologues du gouvernement fédéral. Trois ans après son passage en Outaouais pour dénoncer cet écart, le président du SPGQ constate que la situation est loin de s'être améliorée.  

Cette situation ne semble pas près de se résorber puisque dans les négociations actuelles, le gouvernement du Québec offre des augmentations salariales faméliques aux employés de sa fonction publique. Il s'agit là du pire signal que puisse envoyer le gouvernement aux jeunes qui pourraient être intéressés par une carrière dans la fonction publique.

« D'importants investissements pour l'embauche de ressources supplémentaires et la formation sont primordiaux pour la reconstruction de l'expertise interne au Québec. La fonction publique devrait plutôt se montrer attirante et cesser de projeter une image négative d'employeur qui ne peut ni ne veut investir dans son expertise », illustre  M. Perron.

De plus, cet écart entre Ottawa et Québec ne tient pas compte du fait que les cotisations professionnelles (celles des comptables, psychologues, évaluateurs agréés, etc.) sont le plus souvent remboursées par l'employeur au fédéral, alors que ce n'est pas le cas dans l'administration québécoise.

« D'ailleurs, une de nos demandes dans les négociations en cours est que le gouvernement modifie ses politiques afin de rembourser ces cotisations professionnelles qui ne sont rien de moins qu'une taxe à l'emploi », conclut M. Perron.

Richard Perron sera disponible pour des entrevues toute la journée du mercredi 14 septembre à Gatineau.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente environ 24 000 experts, dont près de 17 000 dans la fonction publique, 4 500 à Revenu Québec et 2 500 en santé, en enseignement supérieur et dans les sociétés d'État.

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Marc-Antoine Ruest, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec, 581 308-7309 | marc-antoine.ruest@spgq.qc.ca ; Suivre le SPGQ, Web: www.spgq.qc.ca, Twitter: @spgq, Facebook: www.facebook.com/lespgq

RELATED LINKS
http://www.spgq.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.