/R E P R I S E -- Négociations dans les secteurs public et parapublic: les
retraités craignent de devoir payer pour des avantages inaccessibles/

QUÉBEC, le 3 déc. /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(é)s des secteurs public et parapublic craint que les négociations entre le gouvernement et le front commun syndical sur les régimes de retraite se soldent par l'octroi d'avantages supplémentaires aux travailleurs financés à même les fonds des personnes qui sont déjà à la retraite. En effet, un consensus semble se dégager entre les parties patronale et syndicale afin de bonifier la rente de retraite de personnes qui demeureraient jusqu'à trois années de plus au travail. Le pourcentage maximal de rente pourrait passer de 70 % à 76 %, avec un déplafonnement de 35 ans à 38 ans du nombre d'années de service pouvant être créditées.

Le sommaire des offres patronales et les revendications du front commun syndical n'offrent cependant aucune donnée chiffrée quant aux impacts financiers d'une telle mesure sur les caisses de retraite. Or, ces caisses de retraite sont constituées en bonne partie des cotisations de personnes à la retraite et des rendements obtenus à partir de ces cotisations. Par ailleurs, les personnes qui sont déjà à la retraite ne pourront pas bénéficier de ces avantages.

"Pour les retraités des secteurs public et parapublic, il est très difficile d'évaluer les enjeux à moyen et long terme d'une telle mesure. L'accord qui semble se dégager entre les deux parties est d'autant plus inquiétant que l'information est distribuée au compte-gouttes. La bonification du pourcentage maximal de rente des futurs retraités devra-t-elle être assumée par les fonds constitués par les retraités actuels? L'absence de réponse claire et chiffrée à cette question est une illustration de la nécessité de consulter les retraités à l'occasion de la présente ronde de négociations", a déclaré la présidente de l'AQRP, Mme Madelaine Michaud.

En plus de ces avantages, le front commun syndical demande, notamment :

    
    - de revoir la méthode de financement du Régime de retraite des employées
      et employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP);
    - de permettre une correction partielle de la désindexation pour les
      années 1982 à 1999 seulement lorsque le régime enregistrera un excédent
      supérieur à 20 %.
    

De son côté, le gouvernement propose certains changements au financement des régimes de retraite (révision des méthodes et hypothèses actuarielles, du fonds de stabilisation, de l'amortissement des surplus et déficits, de la fréquence des évaluations actuarielles, etc.).

"Les principales associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic doivent être consultées sur l'ensemble de ces sujets avant la fin des négociations portant sur le dossier de la retraite, prévue le 31 décembre 2009. Les retraités de l'État ne souhaitent pas s'immiscer dans la négociation des conventions collectives applicables aux travailleurs des secteurs public et parapublic québécois. En toute légitimité, nous réclamons toutefois le droit d'être consultés avant que des décisions définitives soient prises concernant nos propres régimes de retraite", a conclu la présidente de l'AQRP.

Rappelons que le 30 septembre 2009, l'AQRP a dévoilé une proposition législative concrétisant la demande de table de travail des principales associations de retraités des secteurs public et parapublic. La table de travail demandée deviendrait un lieu de réflexion et de discussion concernant l'ensemble des paramètres des régimes de retraite des secteurs public et parapublic ainsi que leur impact sur le pouvoir d'achat des personnes retraitées. Le texte complet du projet de loi est disponible à cette adresse : http://files.newswire.ca/766/projet_de_loi-fin.pdf

Au 31 décembre 2008, l'actif du RREGOP était évalué à 33,8 milliards de dollars. À la même date, l'actif du Régime de retraite du personnel d'encadrement (RRPE) était évalué à 6,0 milliards de dollars.

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical et représentative de l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au Québec. Le Québec compte plus de 247 000 retraités des secteurs public et parapublic.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.