/R E P R I S E -- Négociation au Protecteur du citoyen - Les professionnels du Protecteur du citoyen doivent être reconnus à leur juste valeur/

QUÉBEC, le 28 sept. 2016 /CNW Telbec/ - À la veille du dépôt du rapport annuel du Protecteur du citoyen, les employés de l'organisme représentés par le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) dénoncent l'absence de mandat permettant à l'employeur d'offrir une véritable négociation.

Sans convention collective depuis mars 2015, les 73 professionnels du Protecteur du citoyen demandent à ce que les négociations avancent. Les syndiqués exigent que la spécificité de leur travail soit reconnue dans un premier contrat de travail vraiment négocié. Cette reconnaissance devrait avoir un impact direct sur leur rémunération.

« Alors que le gouvernement demande, suite aux recommandations de la commission Charbonneau, une plus grande transparence dans la gestion des deniers publics, l'employeur ne peut, faute de mandat, offrir de meilleures conditions aux employés qui œuvrent au Protecteur du citoyen. Pourtant, le travail de ces professionnels est nécessaire pour assurer le respect des droits des citoyens dans leurs relations avec les services publics », affirme Richard Perron, président du SPGQ.

En plus de ne pas recevoir de salaire à la hauteur de leurs compétences, ces professionnels risquent de voir leur nombre de congés de maladie diminuer sans aucune compensation qui soit, en plus de se voir offrir un régime de retraite moins avantageux. Bref, leurs conditions de rémunération reculent alors que leur travail est de plus en plus essentiel.

« Ces professionnels s'assurent que les différentes institutions québécoises respectent les droits des citoyens, les contribuables. Il va de soi d'offrir aux employés des conditions de travail à la hauteur de leurs compétences, d'autant plus qu'il leur reviendra d'administrer la loi sur la protection des divulgateurs d'actes répréhensibles », mentionne M. Perron.

« Fiers du travail qu'ils accomplissent au Protecteur du citoyen ces professionnelles et professionnels du SPGQ ne demandent qu'à être reconnus à leur juste valeur. Il en va du maintien d'un service essentiel pour les citoyens québécois », conclut Richard Perron.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente environ 24 000 experts, dont près de 17 000 dans la fonction publique, 4 500 à Revenu Québec et 2 500 en santé, en enseignement supérieur et dans les sociétés d'État.

Suivre le SPGQ
Web: www.spgq.qc.ca | lecontractuel.spgq.qc.ca
Twitter: @spgq
Facebook: www.facebook.com/lespgq
YouTube: www.youtube.com/user/SPGQinformation

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Source : Marc-Antoine Ruest, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec, 581 308-7309, marc-antoine.ruest@spgq.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.spgq.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.