/R E P R I S E -- L'Orchestre du Conservatoire de musique de Québec entre en scène - Autour du grand Beethoven/

QUÉBEC, le 27 oct. 2015 /CNW Telbec/ - C'est avec un programme entièrement allemand que les 48 musiciens de l'Orchestre du Conservatoire de musique de Québec, dirigés par Gilles Auger, vous invitent en grand nombre à l'inauguration de leur saison 2015-2016, le mardi 3 novembre, à 19 h 30, à l'église Saint-Dominique (175, Grande-Allée Ouest, Québec). La soliste de la soirée est la clarinettiste Laurie Blanchet, étudiante complétant sa maîtrise en interprétation, dans la classe de Marie Picard. Les billets au coût minime de 12 $ (adultes), 5 $ (étudiants) sont disponibles, dès maintenant, au Conservatoire de musique de Québec, ou à l'entrée de l'église, le soir du concert.

C'est avec le poème symphonique L'idylle de Siegfried de Richard Wagner que l'orchestre vous emmènera dans cette période innovatrice de la musique allemande du XIXe siècle, tant par le langage musical que par les couleurs orchestrales. L'œuvre gigantesque de Wagner est souvent considérée comme l'apothéose de l'opéra national allemand, avec tout le symbolisme qui s'y rattache; mais il vous fera ici entendre de la musique très intime, pleine de tendresse, sans doute parce qu'elle fut dédiée à sa femme, qui venait de lui donner un fils qu'ils nommeront Siegfried.

Vous entendrez ensuite le Concerto no 2 en mi bémol majeur, op. 74, de Carl Maria von Weber, pendant lequel Laurie Blanchet devra exécuter plus d'une prouesse technique. Fondateur de l'école romantique allemande, Weber est très influencé par l'opéra, ayant baigné dans ce milieu dès sa jeunesse. Ce concerto vous fera apprécier son style opératique, son sens de la mélodie et du drame, autant que ses rythmes et mélodies de styles populaires chers à son cœur. La littérature de son pays avec sa poésie, ses contes de fée et ses mystères, nourrit l'imagination de Weber pour ses compositions et explique le lien de sa musique avec celle de Wagner.

La Symphonie no 4 en si bémol majeur, op. 60, de Ludwig van Beethoven occupera à elle seule la deuxième partie de ce concert. Contrairement aux symphonies « impaires » de Beethoven, souvent emphatiques ou solennelles, la quatrième est pleine de gaieté et de vivacité dans trois de ses quatre mouvements, tandis que le troisième vous remplira d'une grande tendresse et sérénité. Beethoven considère que la musique est un langage qui lui permet d'exprimer ses idées humanitaires, ce en quoi il innove, ainsi que ses sentiments intérieurs. Sa quatrième symphonie est donc à l'image du bonheur qu'il ressentait en cette période précise de sa vie.

Depuis sa création, le Conservatoire de musique de Québec a formé des centaines de musiciens professionnels et continue de le faire, en leur donnant une solide expérience de la scène. Il présente chaque année, une programmation de plusieurs récitals et concerts, de même que des cours de maître. Nous vous invitons à consulter régulièrement le site web du Conservatoire pour connaître les activités à venir. Suivez-nous aussi sur facebook et sur twitter.

Partout au Québec, le Conservatoire est PLUS PRÉSENT QUE JAMAIS !

 

SOURCE Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Renseignements : Source : Marie Picard; Information : Sandrine Abbondioli, 418 643-2190, poste 221


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.