/R E P R I S E -- Le gouvernement fédéral présentera-t-il un budget à la hauteur des attentes des Montréalais?/

MONTRÉAL, le 20 mars 2013 /CNW Telbec/ - Projet Montréal, fait part aujourd'hui de ses attentes face au budget fédéral qui sera rendu public demain.

Une politique de développement des métropoles canadiennes

Projet Montréal souhaite, depuis plusieurs années, un engagement solide du gouvernement fédéral visant à maximiser le potentiel de développement économique et social des grandes villes canadiennes. Les métropoles sont les principaux lieux de création de richesse. En 2008, Montréal, Toronto et Vancouver avaient un produit intérieur brut (PIB) combiné représentant 53 % du total canadien. « Il est impératif que l'État canadien reconnaisse la spécificité des métropoles du pays par la mise en œuvre d'une politique de reconstruction des infrastructures urbaines vieillissantes et par le financement de projet structurants pour appuyer le développement économique et social de nos métropoles et d'assurer par le fait même la vitalité économique du pays », a déclaré Richard Bergeron.

Une politique nationale des transports collectifs

Le Canada est le seul pays du G8 à ne pas avoir de politique nationale de développement des transports urbains, ce que la Fédération canadienne des municipalités dénonce depuis plus de vingt ans. « Le développement des transports collectifs urbains électrifiés est le moyen privilégié pour favoriser le développement économique de nos grandes villes, la création d'emplois de qualité, l'atteinte des objectifs nationaux et régionaux de réduction des gaz à effet de serre, l'amélioration de la qualité de vie de plus de la moitié de la population du pays, le tout en renforçant la réputation du Canada comme étant l'un des pays les plus dynamiques et attractifs de la planète », a ajouté le chef de Projet Montréal. De plus, le fédéral se doit de maintenir le transfert de la taxe d'accise sur l'essence dédiée aux transports pour permettre au Gouvernement du Québec de reconduire les programmes de la SOFIL et bonifier sa contribution aux sociétés de transports pour maintenir le niveau de qualité des installations et leur opération.

Une politique nationale sur l'habitation et l'accès à la propriété

Depuis l'abolition des subventions fédérales en 1994 pour la construction d'immeuble de type HLM, nous avons subit une crise du logement et malgré une résorption certaine ces dernières années, nous ressentons toujours des besoins grandissants en logement social ou abordable. Les plans de privatisation de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) et l'érosion des investissements fédéraux dans le logement qui ont diminué de plus de 3 milliards en 2010 à moins de 2 milliards en 2012 ne font qu'augmenter notre inquiétude. « Projet Montréal croit que le gouvernement fédéral doit se doter d'une politique nationale sur l'habitation et l'accès à la propriété. C'est essentiel pour maintenir le niveau de qualité de vie au sein de nos métropoles, où les coûts pour se loger ne font qu'augmenter. On permettra ainsi aux ménages d'avoir accès à la propriété et de retenir les jeunes familles dans la métropole, un enjeux crucial pour Montréal », a rappelé Richard Bergeron.

Fonds dédiés au remplacement du Pont Champlain

En terminant, Projet Montréal veut souligner que le gouvernement fédéral s'est engagé à construire un nouveau pont afin de remplacer le pont Champlain qui relie l'île de Montréal à la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Nous saluons cet engagement mais nous nous attendons que le prochain budget contienne un plan directeur avec un échéancier précis et un horizon ne dépassant pas six ans, en plus d'un budget détaillé des sommes qui devront être attribuées à chaque étape du remplacement du Pont Champlain. « L'absence prolongée de ce plan nous inquiète. Je souligne également que ce n'est pas aux seuls Montréalais de payer, par le biais d'un péage, pour cette infrastructure névralgique assurant la vitalité économique de tout l'Est du Canada. Projet Montréal est favorable au péage dans la seule optique du péage cordon où les sommes amassées serviraient à la mise en place du transport collectif de haut niveau partout dans la région métropolitaine montréalaise, ainsi qu'à l'entretien des infrastructures existantes », a conclu Richard Bergeron.

Projet Montréal est le parti municipal qui propose à la population de Montréal une autre façon de vivre en ville, centrée sur la qualité de vie de la population qui y habite, en respect de toutes les communautés, basée sur le respect de l'environnement, garante d'une économie prospère et équitable et ce, dans le respect de la capacité de payer des citoyens. Projet Montréal s'engage à concilier les aspects économiques, sociaux et environnementaux d'un développement municipal équitable et durable, répondant à nos besoins présents sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.



SOURCE : VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements :

Catherine Maurice
Attachée de presse de la 2e opposition
514 872-3153
514 601-5542
catherine.maurice@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.