/R E P R I S E -- L'AQRP participe aux consultations prébudgétaires: contrer
l'appauvrissement des retraités par une meilleure gestion/

QUÉBEC, le 10 févr. /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) annonce sa participation, le vendredi 12 février 2010, aux consultations prébudgétaires 2010-2011 du gouvernement du Québec.

"Notre participation à ces consultations, une première dans l'histoire de l'AQRP, est une démonstration de l'importance des organismes d'aînés et de retraités dans les affaires publiques québécoises. Pour l'essentiel, nos recommandations visent à contrer l'appauvrissement des personnes retraitées du Québec par une meilleure gestion des ressources confiées à notre gouvernement. Nous proposons également quelques mesures sociales à la fois originales et chiffrées", a déclaré la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

L'AQRP insiste tout d'abord sur le fait que le Québec présente un triste record de pauvreté chez les personnes aînées au Canada. En effet, selon Statistique Canada, la province de Québec présente, à égalité avec la Colombie-Britannique, la plus forte fréquence de personnes âgées à faible revenu au Canada. De plus, le revenu médian après impôt des couples mariés âgés du Québec est le 8e sur 10 provinces au Canada, soit 31 700 $. "Pour cette raison, nous rejetons en bloc toute hausse de tarifs, de taxes ou d'impôts, de même que toute coupure dans les programmes et services s'adressant aux aînés, y compris dans la fiscalité", explique la présidente de l'AQRP.

Au-delà d'une participation volontaire plus importante des aînés dans le monde du travail, l'AQRP reconnaît toutefois que le financement à long terme des services publics du Québec fait face à un défi important. Avant de formuler des recommandations sur ce sujet, l'AQRP souhaite énoncer certains principes fondamentaux auxquels elle adhère. Tout d'abord, comme association représentant d'anciens employés du gouvernement, l'AQRP est parfaitement convaincue du dévouement de l'immense majorité des travailleurs du gouvernement. L'AQRP rejette par ailleurs toute réduction de la taille de l'État du Québec. Au contraire, l'État québécois est un outil de développement social, économique et politique essentiel que les membres de l'AQRP ont contribué à construire tout au long de leur carrière. Cela étant dit, l'AQRP estime légitime, autant pour les citoyens que pour les organismes de défense de droits, de se demander si les ressources confiées au gouvernement du Québec sont utilisées de façon optimale afin de livrer les services attendus et de faire face aux défis des prochaines années.

Dans ce contexte, l'AQRP estime que plusieurs questions méritent d'être posées :

    
    - Les programmes et services du gouvernement sont-ils correctement,
      systématiquement et assez fréquemment évalués?
    - Certaines fonctions gouvernementales sont-elles assumées par plus d'un
      ministère ou organisme en même temps?
    - Les divers ministères et organismes gouvernementaux coordonnent-ils
      leurs actions respectives pour éviter les dédoublements?
    - Si des dédoublements ont lieu, serait-il envisageable de déplacer
      certaines ressources afin d'offrir davantage de services à la
      population?
    - Les fournisseurs externes du gouvernement sont-ils réellement placés
      dans une situation de concurrence les uns par rapport aux autres?
    - Le gouvernement exerce-t-il un suivi adéquat auprès de ses fournisseurs
      externes afin d'éviter des dépassements de coûts ?
    - La réalisation de certains mandats serait-elle plus économique si elle
      était réalisée à l'interne du gouvernement plutôt que par des
      fournisseurs externes?
    - Certaines dépenses inutiles, comme des bonis extravagants dans
      certaines sociétés d'État, devraient-elles être abolies?
    - La lutte au travail au noir et à l'évasion fiscale pourrait-elle être
      intensifiée?
    

"En résumé, avant de toucher aux missions essentielles de l'État, il faudra s'assurer d'avoir fait le ménage dans les finances publiques du Québec. Pour y arriver, nous estimons qu'une vaste réflexion s'impose. Nous verrons au prochain budget quels seront les choix du gouvernement du Québec", a conclu la présidente de l'AQRP.

Enfin, dans le domaine social, l'AQRP formule les recommandations suivantes au ministre des Finances :

    
    - Accorder 3 millions de dollars en 2010-2011afin de lancer une campagne
      nationale de publicité contre le suicide chez les aînés;
    - Bonifier de un million de dollars par année le budget du plan d'action
      gouvernemental contre les abus envers les aînés pour les années
      2010-2011 à 2013-2014, portant ce budget à 5 millions de dollars pour
      chacune de ces années;
    - Accorder jusqu'à 10 millions $ en garantie de prêts à des résidences
      pour personnes âgées désirant se mettre aux normes afin de compléter
      leur certification, jusqu'à un maximum de 50 000 $ par résidence.
    

Avec plus de 25 000 membres, l'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités des secteurs public et parapublic au Québec. L'AQRP se démarque également par son implication citoyenne soutenue en faveur d'enjeux d'intérêt public qui concernent toutes les personnes aînées et retraitées du Québec.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.