/R E P R I S E -- La Fédération des cégeps exprime ses préoccupations à
l'occasion de la rentrée parlementaire/

MONTRÉAL, le 8 févr. /CNW Telbec/ - À l'occasion de la rentrée parlementaire qui aura lieu demain à Québec, la Fédération des cégeps tient à souligner qu'elle s'attend à ce que des modifications substantielles soient apportées au projet de loi 44 sur la gouvernance des collèges. Ce projet de loi, qui a été déposé l'automne dernier par la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, doit faire l'objet d'une étude détaillée en commission parlementaire au cours de cette session.

"Nous avons indiqué à plusieurs occasions que le projet de loi 44 doit être revu en profondeur, sans quoi le fonctionnement des cégeps sera alourdi de manière considérable. Nous souhaitons vivement avoir été entendus par la ministre", a affirmé M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

La Fédération des cégeps réclame en particulier que le directeur des études soit membre d'office du conseil d'administration de chaque collège, avec droit de parole et droit de vote - une disposition actuelle de la loi des collèges que le projet de loi 44 fait disparaître. La pédagogie étant au centre des intérêts et des préoccupations des cégeps, il faut que la personne exerçant un rôle déterminant dans la vie pédagogique de l'établissement soit réintégrée au conseil d'administration.

Il faut également que le conseil d'administration, en plus d'avoir la responsabilité d'établir le profil de ses administrateurs indépendants, ait celle de nommer une majorité d'entre eux. Les principales autres modifications demandées par la Fédération concernent les comités du conseil d'administration, la vérification interne, le modèle de gestion du collège à vocation régionale et le mandat de la Commission d'évaluation de l'enseignement collégial.

Compte tenu du fait que le projet de loi 44 sur la gouvernance des collèges et le projet de loi 38 sur la gouvernance des universités ont été déposés en même temps à l'Assemblée nationale l'automne dernier, la Fédération souhaite que le processus d'adoption de ces projets de loi soit conduit de manière concomitante.

Au moins 12 M$ pour les cégeps

Par ailleurs, en lien avec le transfert au Québec d'un montant compensatoire de 115 M$ à la suite de son retrait du Programme canadien de bourses aux étudiants mis sur pied par le gouvernement fédéral, la Fédération rappelle à la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport que le gouvernement du Québec dédie aux collèges, depuis 1998, une partie du versement fédéral qu'il recevait de la Fondation canadienne des bourses d'études du millénaire. La Fédération s'attend par conséquent à ce que ce montant, s'élevant à 12 M$ et maintenant intégré à la base de financement des collèges, continue de leur être réservé.

Budget du Québec 2010-2011

Enfin, dans les suites de la Rencontre économique de Lévis, qui a donné la priorité à l'éducation pour assurer la prospérité du Québec, la Fédération s'attend à ce que, minimalement, les coûts de système des cégeps soient assumés dans le prochain budget du Québec. Les cégeps doivent en outre disposer des outils nécessaires pour rendre des services à la population québécoise jeune et adulte, et aux entreprises qui comptent sur une main-d'œuvre hautement qualifiée pour demeurer compétitives.

SOURCE Fédération des cégeps

Renseignements : Renseignements: Caroline Tessier, directrice des communications, (514) 381-8631, poste 2337, cellulaire: (514) 239-2088


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.