/R E P R I S E -- Kronos Canada de Varennes - Les 320 travailleuses et travailleurs acceptent l'entente de principe/

VARENNES, QC, le 20 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Les travailleuses et les travailleurs de Kronos Canada (CSN) ont accepté à 70,8 % l'entente de principe intervenue la nuit dernière avec la direction de Kronos Worldwide, après un blitz de négociation amorcé le 13 novembre. Cela met fin à un conflit de travail qui aura duré près de six mois à la suite d'un lock-out décrété par Kronos Canada, le 13 juin, deux jours avant l'échéance de leur convention collective.

Pour François Morin, porte-parole du Syndicat national des employé(e)s de Kronos Canada (CSN) : « Le blitz de négociation et l'entente d'aujourd'hui viennent confirmer ce que nous avons soutenu depuis le début de ce lock-out inutile et coûteux sur les plans humains et financiers, soit qu'un accord ne pouvait être obtenu sans une réelle volonté de la direction de Kronos d'y arriver. La détermination et les pressions de nos membres, l'appui de tous les syndicats affiliés à la CSN, de la confédération et d'organisations syndicales internationales sont à la base de ce combat qui restera gravé à jamais dans nos mémoires ! »

Objectifs de négociation atteints
Le nouveau contrat de travail, en vigueur jusqu'au 15 juin 2018, permettra de résoudre plusieurs litiges survenus au fil des derniers mois. Au chapitre de la sous-traitance, les syndiqué-es obtiennent la pleine garantie d'emploi. Ainsi, le recours à des sous-traitants dans certains départements ne pourra avoir pour effet d'entraîner des mises à pied. Quant à la portée de l'unité d'accréditation, aussi un enjeu, elle est maintenue intégralement, renforçant d'autant la capacité du syndicat à protéger les emplois.

Les syndiqué-es conservent leurs acquis sur le plan des horaires de travail et du temps travaillé en heures supplémentaires. En outre, ils obtiennent la mise en place d'un programme de formation pour permettre aux salarié-es qui le désirent d'occuper d'autres postes ou fonctions dans l'usine. Enfin, la liberté d'action syndicale, une pierre d'achoppement dans les relations de travail, sera respectée totalement pour donner aux représentants syndicaux toute la latitude nécessaire pour assurer la défense et la promotion des droits des salarié-es.

Au plan pécuniaire, les syndiqué-es auront droit, la première année, à une hausse rétroactive équivalente à l'indice des prix à la consommation (IPC), assortie d'un montant forfaitaire de 1000 $. Pour les quatre années restantes, les hausses atteindront l'IPC auxquels s'ajoutera 0,5 % pour chacune des années.

Quant au régime de retraite à prestations déterminées, il sera graduellement remplacé par un régime à cotisation déterminée. D'ici la fin de l'ancien régime, la part de l'employeur passera de 8 % à 11 %, avant d'être transformé en un régime à cotisation déterminée avant l'échéance de la convention collective. Au terme de celle-ci, la part de l'employeur s'établira à 7,5 %. Enfin, le régime d'assurance collective et d'assurance-vie des salarié-es actifs et des retraités, un autre enjeu, est maintenu dans sa totalité, l'employeur augmentant même sa contribution.

Protocole de retour au travail
Le protocole de retour au travail convenu entre le comité de négociation et la partie patronale prévoit la mise en place d'un programme de départs anticipés, assorti de primes de séparation. Seule ombre au tableau, le délai de reprise des activités de l'usine s'étalera sur plusieurs semaines, soit à compter du 13 décembre jusqu'au début de février 2014.

À propos du syndicat et de la CSN
Le Syndicat national des employé(e)s de Kronos (CSN) est affilié à la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN), qui compte près de 30 000 membres répartis dans 320 syndicats, ainsi qu'au Conseil central de la Montérégie, qui regroupe environ 35 000 syndiqué-es sur une base régionale. Le syndicat est également affilié à la CSN, forte de près de 2000 syndicats regroupant plus de 300 000 travailleuses et travailleurs présents dans tous les secteurs d'activité.

SOURCE : CSN

Renseignements :

Source : Confédération des syndicats nationaux (CSN), Fédération de l'industrie manufacturière (FIM-CSN) et Conseil central de la Montérégie (CSN)

François Forget, Service des communications de la CSN : 514 212-7383


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.