/R E P R I S E -- Commission parlementaire : 89 % des retraités de l'état
sont favorables à une correction progressive de la désindexation/

QUÉBEC, le 2 févr. /CNW Telbec/ - À l'occasion de son audition à la commission parlementaire sur l'indexation des régimes de retraite, l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dévoile les résultats d'un sondage exclusif portant sur l'opinion des retraités de l'État à l'égard de l'idée d'une correction progressive de la désindexation de leurs régimes de retraite. Selon le sondage, 89 % des répondants approuvent l'idée d'une correction progressive de la désindexation des régimes de retraite. D'ailleurs, près des trois quarts (72 %) sont totalement d'accord avec cette idée.

"La correction progressive de la désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic est la principale recommandation du mémoire que nous présentons aujourd'hui. Nous demandons au gouvernement, aux parlementaires et aux organisations représentant les employés de l'État d'accepter officiellement et publiquement le principe d'une correction progressive de la désindexation. Pour nous, dans le contexte actuel, il s'agit du meilleur moyen de répondre aux préoccupations des retraités, des travailleurs et du gouvernement.", a déclaré madame Madelaine Michaud, présidente de l'AQRP.

Le sondage a été réalisé par la firme L'Observateur, entre le 8 et le 13 janvier 2010, auprès d'un échantillon représentatif de l'ensemble des membres de l'AQRP. La marge d'erreur échantillonnale maximale est de 5,3 %, 19 fois sur 20.

La désindexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic a fait perdre près de 2 milliards de dollars jusqu'ici à quelque 187 000 personnes ayant pris leur retraite entre 1983 et 2006. Cela correspond à une perte de pouvoir d'achat moyenne d'environ 10 000 $ par personne retraitée.

Selon l'opinion de l'actuaire-conseil de l'AQRP, le coût pour le gouvernement de la correction demandée par les principales associations de retraités de l'État serait de 516 millions de dollars. Le déboursé aurait lieu sur une période approximative de 25 ans. Pour l'AQRP, cela signifie un coût pour le gouvernement d'environ 20 millions de dollars par année en moyenne.

Dans son mémoire, en résumé, l'AQRP recommande également :

    
    1. que le gouvernement consulte officiellement les retraités des secteurs
       public et parapublic sur toute question touchant les impacts éventuels
       sur leurs droits des projets de modifications de leurs différents
       régimes de retraite;

    2. que le gouvernement et les organisations représentant les employés de
       l'État suspendent immédiatement leurs négociations concernant
       directement ou indirectement les régimes de retraite des secteurs
       public et parapublic;

    3. que les parlementaires adoptent, d'ici au 23 février prochain, la
       proposition législative intitulée Loi modifiant la Loi sur le régime
       de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics en
       vue de constituer un comité consultatif sur les droits des
       bénéficiaires;

    4. que le comité consultatif qui serait créé par l'adoption de cette
       proposition législative remette à l'Assemblée nationale, d'ici au 31
       mars prochain, un rapport portant sur la correction progressive de la
       désindexation des régimes de retraite des secteurs public et
       parapublic, incluant un examen des principales pistes de solutions
       disponibles, des demandes syndicales et des offres du gouvernement.
    

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités de l'État au Québec. Elle regroupe plus de 25 000 membres provenant de toutes les régions du Québec et de la plupart des corps d'emploi du gouvernement. "Le niveau d'adhésion de nos membres à l'égard d'une correction progressive de la désindexation est donc un excellent indicateur du niveau d'adhésion de l'ensemble des 247 000 personnes retraitées des secteurs public et parapublic au Québec.", a conclu la présidente de l'AQRP.

Rappelons que, le 30 septembre 2009, l'AQRP a dévoilé une proposition législative concrétisant la demande de table de travail des principales associations de retraités des secteurs public et parapublic. Si elle était adoptée, cette proposition législative créerait un comité consultatif sur les droits des bénéficiaires des régimes de retraite des secteurs public et parapublic. Le texte complet du projet de loi est disponible à cette adresse : http://files.newswire.ca/766/projet_de_loi-fin.pdf

L'actuaire-conseil de l'AQRP est la firme Optimum Actuaires & Conseillers inc., membre du groupe financier Groupe Optimum.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.