/R E P R I S E -- Budget 2015-2016 : quelques mesures intéressantes pour les aînés, mais d'autres jours sombres à venir dans le domaine de la santé/

QUÉBEC, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - L'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) accueille positivement certaines mesures touchant les personnes aînées contenues dans le budget 2015-2016. Néanmoins, l'AREQ s'inquiète vivement que l'atteinte de l'équilibre budgétaire se fasse au moyen d'une nouvelle ronde de coupures dans l'ensemble des programmes sociaux, en particulier en matière de santé.

« Le gouvernement nous fait miroiter le déficit zéro et d'hypothétiques baisses d'impôt. Il affirme qu'il y arrivera au moyen d'une révision de programmes qui se fera sans trop de douleur. Or, c'est faux. Les coupures des derniers mois se sont accompagnées d'une diminution des services à la population et aux personnes aînées et vulnérables, que ce soit dans les soins à domicile, dans l'accessibilité aux places en CHSLD, et j'en passe. À la lecture du budget et des crédits, force est de constater que ce n'est qu'un début. Pour nous, c'est inquiétant », a souligné le président de l'AREQ, Pierre-Paul Côté.

Le gouvernement annonce en effet que la hausse des budgets de l'ensemble des ministères, incluant la santé et l'éducation, sera limitée à 1,2 % durant la prochaine année (elle a été de 2,1 % cette année). En clair, cela signifie qu'il réalisera des coupures beaucoup plus importantes dans les programmes sociaux dans les prochains mois.

L'AREQ se réjouit de l'annonce de l'abolition de la taxe santé, bien que ce soit à compter de 2017. Elle note toutefois que la contribution des entreprises au Fonds des services de santé sera également réduite, de sorte que le gouvernement perd des revenus dédiés aux soins de santé. « Les services de santé diminueront-ils encore davantage? », s'interroge M. Côté.

Gicleurs : où est l'argent?
L'AREQ se réjouit que le gouvernement annonce un programme d'aide pour l'installation de gicleurs dans les résidences pour personnes aînées qui sera administré par la Société d'habitation du Québec (SHQ). Cependant, l'Association note que les crédits alloués à la SHQ seront globalement réduits de 16 M$ en 2015-2016. Celle-ci devra donc recevoir de nouveaux crédits de la part du gouvernement. « Nous suivrons de près la mise en œuvre du programme, qui est très attendu. L'annonce d'une aide pour l'installation de gicleurs, si elle ne s'accompagne pas des budgets adéquats, ne serait que de la poudre aux yeux », souligne Pierre-Paul Côté.

Par ailleurs, l'AREQ accueille favorablement la création d'un nouveau programme d'aide aux personnes âgées pour le paiement des taxes municipales à compter de 2016. Ce programme est toutefois restrictif, de sorte que peu de personnes risquent au bout du compte d'en bénéficier.

Travailleurs âgés : déshabiller Paul pour habiller Pierre
L'AREQ appuie l'objectif de favoriser le maintien ou le retour sur le marché du travail. De prime abord, la bonification annoncée du crédit d'impôt à l'égard des travailleurs d'expérience répond à cet objectif. Toutefois, le gouvernement compte financer cette bonification par une réduction équivalente du crédit d'impôt en raison de l'âge chez les personnes de 65 à 70 ans.

« Nous nous réjouissons que le gouvernement adopte des mesures incitatives plutôt que coercitives au maintien à l'emploi. Par contre, en réduisant le crédit d'impôt en raison de l'âge, il se trouve à déshabiller Paul pour habiller Pierre. Au surplus, il envoie un message insidieux aux gens de 65 ans : si vous avez encore vos deux jambes, allez donc travailler! », a poursuivi le président de l'AREQ.

Un cadeau aux banques!
L'AREQ se montre extrêmement étonnée que le gouvernement annonce une nouvelle baisse de l'impôt des sociétés, incluant les banques. La baisse totalise en effet 248 M$ sur cinq ans.

« Le gouvernement peine à boucler son budget et coupe un peu partout pour y arriver, mais il trouve le moyen de se priver de précieux revenus pour faire un cadeau aux banques! Les entreprises bénéficient déjà d'un environnement fiscal avantageux, il n'y a aucune raison de leur en donner plus. C'est à n'y rien comprendre! », s'insurge le président de l'AREQ.

Et les paradis fiscaux?
Enfin, l'AREQ déplore également que le gouvernement ne s'attaque pas aux paradis fiscaux, alors qu'il s'agirait d'un autre moyen d'accroître ses revenus et d'atteindre le déficit zéro. Pourtant, le Rapport Godbout déposé la semaine dernière proposait des pistes de solution intéressantes, par exemple la création d'un centre de savoir-faire québécois sur les paradis fiscaux et un appui vigoureux aux efforts internationaux de lutte contre l'évasion fiscale, l'évitement fiscal et les planifications fiscales agressives.

À propos de l'AREQ
Fondée en 1961, l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) compte 57 000 membres, partout sur le territoire québécois. L'AREQ est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

 

SOURCE AREQ (CSQ) - Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec

Renseignements : Dominic Provost, Conseiller en communication, Cell. : 418 929-4082, provost.dominic@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.