/R E P R I S E -- 28 milliards $ de pertes non récupérées par la Caisse: les
retraités de l'État envisagent de retirer leurs fonds/

MONTRÉAL, le 25 févr. /CNW Telbec/ - Alors que le président-directeur général de la Caisse de dépôt et placement du Québec, monsieur Michael Sabia, affirme que "les pires conséquences" de la crise financière de l'année 2008 sont "derrière nous", l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) relève que les résultats de la Caisse pour 2009 n'ont permis de récupérer que 11,8 milliards de dollars des 39,8 milliards de dollars de pertes de l'année 2008, ce qui signifie des pertes de l'ordre de 28 milliards de dollars sur deux ans.

Ce constat troublant intervient à l'occasion du dévoilement des résultats financiers de la Caisse pour l'année 2009, qui présentent un écart négatif de 4,1 % par rapport à l'indice de référence. "Encore cette année, même avec des résultats de l'ordre de 10 %, la Caisse fait moins bien que les gestionnaires comparables", souligne la présidente de l'AQRP, madame Madelaine Michaud.

Selon la Caisse, la moitié de cet écart négatif est due au portefeuille de dettes immobilières. L'autre moitié est notamment attribuable à la sous-pondération des marchés boursiers au début 2009, qui a fait en sorte que la Caisse n'a pas profité pleinement de la remontée des marchés et que les pertes de 2008 ne seront jamais complètement récupérées. "Même s'il est clair que ces mauvais résultats ont été causés par les pratiques de ses prédécesseurs, monsieur Sabia ne l'admet que du bout des lèvres, notamment en précisant que la Caisse se concentrera désormais sur des stratégies qu'elle maîtrise. Il s'abstient malheureusement de nous faire bénéficier du regard neuf qu'il avait l'occasion de porter aujourd'hui sur les pratiques de la Caisse. Comme plus des deux tiers des pertes historiques de 2008 sont toujours devant nous, nous nous attendions à des explications beaucoup plus convaincantes", estime la présidente de l'AQRP.

L'AQRP note également que monsieur Sabia s'est abstenu d'appuyer la proposition de nommer une personne représentant les intérêts des personnes retraitées au conseil d'administration de la Caisse.

L'AQRP annonce donc la tenue d'une réflexion afin de déterminer si les retraités de l'État devraient réclamer, ou non, que leurs fonds soient gérés par un autre gestionnaire que la Caisse de dépôt et placement du Québec. "Un client subissant de mauvais rendements, année après année, sans explication satisfaisante de la part de son gestionnaire et sans capacité d'intervention sur sa politique de placement, est en droit de remettre en question son lien avec ce gestionnaire", explique la présidente de l'AQRP.

"Retirer notre argent de la Caisse serait un chantier majeur. Cela nécessiterait des changements à la Loi, une entente avec les parties négociantes et un appui significatif des retraités. L'identification d'un organisme gestionnaire alternatif serait également nécessaire. Cela est toutefois réalisable : la Commission de la construction du Québec y a songé l'an dernier. Nous l'envisageons sérieusement et souhaitons bien y réfléchir. Notre position officielle à ce sujet sera connue d'ici notre assemblée générale annuelle, le 10 juin prochain. D'ici là, nous invitons monsieur Sabia à poser des gestes pour rétablir le lien de confiance avec ses véritables clients, les personnes qui participent aux différents régimes de retraite et d'assurance, et non les organismes gouvernementaux déposant à la Caisse", a conclu la présidente de l'AQRP.

Rappelons qu'environ 55 % de l'actif net de 131,6 milliards de dollars géré par la Caisse concernent les régimes de retraite des secteurs public et parapublic. Les principaux fonds destinés à ces régimes de retraite ont perdu environ 20 milliards de dollars en 2008.

L'AQRP est la principale association indépendante de tout lien syndical représentant l'ensemble des retraités de l'État au Québec. Elle regroupe plus de 25 000 membres provenant de toutes les régions du Québec et de la plupart des corps d'emploi du gouvernement. Le Québec compte plus de 247 000 personnes retraitées des secteurs public et parapublic.

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608, communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.