Quel est votre tournant?

Un tournant dans la vie peut motiver les fumeurs à renoncer au tabac

KIRKLAND, QC, le 9 août /CNW/ - Si à peu près tous les fumeurs savent que leur dépendance leur est nuisible, de nombreux Canadiens continuent de déployer des efforts pour cesser de fumer. En fait, moins de cinq pour cent des fumeurs qui tentent de renoncer au tabac sans aide ou sans soutien y parviennent(1). Pour Anna Bertram, maintenant mère de cinq enfants, le moment où elle a décidé de faire l'ultime effort est survenu lorsqu'elle a commencé à fréquenter l'homme qui est devenu son mari et constaté la déception qu'il éprouvait à la voir fumer.

"Il savait que j'étais fumeuse, mais lorsqu'il me voyait fumer, cela l'affectait beaucoup, de déclarer Mme Bertram. Selon ses dires, il m'aimait tellement qu'il ne pouvait rester sans rien faire pendant que je me faisais du mal, car j'étais beaucoup trop importante pour lui." C'est ce tournant dans la vie d'Anna qui l'a aidée non seulement à se rendre compte qu'elle devait elle aussi se soucier de sa santé, mais aussi à trouver la motivation pour écraser pour de bon.

Anna n'est pas seule. En fait, selon les résultats d'un récent sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de Pfizer Canada, près des deux tiers (65 %) des ex-fumeurs ont tiré l'inspiration pour arrêter de fumer d'un moment important de leur vie. Les perceptions négatives dans l'entourage à l'égard du tabagisme, la maladie, les anniversaires importants, le début d'une relation avec un non-fumeur et le fait de fonder une famille figuraient parmi les principaux facteurs de motivation(2).

"Cesser de fumer est un défi," affirme Dr Gaston Ostiguy, M.D., pneumologue à l'Institut thoracique de Montréal. "Pour certains fumeurs, un événement marquant de la vie, un moment clé, peut être la première étape nécessaire pour les motiver à écraser."

Près de six fumeurs sur dix (57 pour cent) croient qu'un tournant dans leur vie les motiverait à cesser de fumer. Les cinq plus importants facteurs de motivation sont la maladie, la maladie d'un proche, le début d'une nouvelle relation avec un non-fumeur, les perceptions négatives de l'entourage à l'égard du tabagisme et le fait d'avoir des enfants(2).

Tournants

Allan Hobbs - Pour Allan Hobbs, le fait de voir son père mourir d'une crise cardiaque après avoir fumé toute sa vie a suffi pour le motiver à renoncer au tabac. "J'étais aux premières loges pour voir ce que l'avenir me réservait. J'ai même pu imaginer ce que je ressentirais, affirme Allan, fumeur de plus de 50 ans. Dans un moment de lucidité, j'ai pris conscience que je devais écraser pour de bon." Pour Allan comme pour 48 % des ex-fumeurs interrogés, la maladie est un important tournant dans la vie(2).

Diane and George Moffat - Pour les Moffat, fumeurs depuis 30 ans, c'est une campagne antitabac au travail qui a fini par les amener à renoncer avec succès au tabac. Après plusieurs échecs, les Moffat ont découvert que le soutien qu'ils recevaient des gens dans leur milieu de travail et de leurs services de santé locaux, ainsi que celui qu'ils exprimaient l'un pour l'autre, était le tournant dont ils avaient besoin. "Nous avons découvert qu'en relevant le défi ensemble, qu'en décidant d'abandonner le tabac ensemble, nous avons pu nous motiver et nous soutenir l'un l'autre tout au long du processus, déclare Diane Moffat. Nous nous sentons mieux maintenant. Nous respirons mieux." Comme pour de nombreux Canadiens, c'est la stigmatisation sociale liée au tabagisme ainsi que le souci de leur santé à long terme qui les ont incités à persévérer sur la voie de la cessation tabagique.

Julia Williams - Après 28 ans, Julia Williams en avait assez de fumer et de chercher à améliorer ses habitudes de vie. S'étant inscrite avec sa sœur à un programme de course à pied pour fumeurs, elle a finalement trouvé la motivation qu'il lui fallait pour franchir la ligne d'arrivée et cesser de fumer pour de bon. "Après avoir parcouru mes cinq premiers kilomètres à la course, j'ai réalisé que cela m'aidait à me concentrer et que j'avais trouvé là une façon de laisser tomber la cigarette, affirme Julia. Une fois que j'ai commencé à courir, j'ai constaté que mon état de santé s'améliorait. Mes poumons semblaient plus forts et je perdais du poids. Ma vie était vraiment plus saine."

Et Julia n'est pas seule. Sept pour cent des Canadiens affirment que l'amélioration de leur état de santé était leur principale motivation pour cesser de fumer(2).

John Beaven - Lorsque John Beaven a entendu un ami dire qu'il était soulagé de voir partir un de leurs collègues pilotes parce qu'il n'aurait plus à endurer sa fumée de cigarette, il savait que le temps était venu pour lui d'abandonner le tabac. "Je ne voulais pas que mes amis soient heureux de me voir partir un jour, affirme John. Le lendemain, j'ai consulté mon médecin parce que je savais que je devais cesser de fumer."

John ne fume plus depuis deux ans et reconnaît que le commentaire cavalier de son ami a été sa motivation pour élaborer un plan d'abandon. Environ 37 pour cent des Canadiens ont vécu le même moment que John et ont affirmé que les perceptions négatives dans leur entourage à l'égard du tabagisme les avaient incités à cesser de fumer(2).

Le cycle de la dépendance

Les Canadiens fument pendant dix ans en moyenne avant de tenter pour une première fois d'abandonner le tabac et ils peuvent faire jusqu'à cinq tentatives avant de finir par réussir(3). Le tabagisme est plus qu'une mauvaise habitude; la dépendance à la nicotine peut être aussi difficile à vaincre que la dépendance à l'héroïne ou à la cocaïne(4). Toutefois, l'association de séances de counselling et d'un traitement médicamenteux, combinée à un bon groupe de soutien, peut considérablement améliorer les chances d'écraser pour de bon. Ensemble, ces éléments ciblent à la fois les symptômes physiques du sevrage de la nicotine et la dépendance comportementale(5).

"Les rechutes sont fréquentes et il ne faut pas se décourager, avec une intervention personnalisée, les chances de réussite augmentent considérablement", rassure Dr Ostiguy. "La clé du succès est d'apprendre de chaque tentative et de ne pas se décourager. Cesser de fumer est possible avec un plan de désaccoutumance adapté, ce qui inclut de parler avec votre médecin du soutien et des outils qui vous conviennent le mieux."

Grâce à un plan adéquat, les fumeurs canadiens verront leurs chances de réussite augmenter.

    
    Grandes lignes du sondage(2)

    -   Les femmes qui ont déjà fumé, de même que les jeunes fumeurs (de 18 à
        34 ans), sont plus susceptibles d'affirmer que le fait d'avoir un
        enfant et de fonder une famille a été, ou serait, la principale
        motivation qui les a incités, ou les inciterait, à cesser de fumer.
    -   Pour les hommes fumeurs, la maladie constitue le principal facteur de
        motivation, tandis que les femmes tendent davantage à citer la
        maladie d'un enfant comme l'un des principaux facteurs de motivation.
    -   Trente-sept pour cent des ex-fumeurs affirment que les perceptions
        négatives de leur entourage à l'égard du tabagisme les ont incités à
        se défaire de leur dépendance.
    -   Les ex-fumeurs de l'Ontario ont inclus le fait d'être atteint d'une
        maladie parmi les trois principales motivations qui les ont poussés à
        cesser de fumer, tandis que ceux du Québec ont évoqué la maladie d'un
        proche.

    Principaux facteurs de motivation(2)

    -   Maladie ou maladie d'un proche
    -   Début d'une relation avec un non-fumeur
    -   Perceptions négatives à l'égard du tabagisme
    -   Fait d'avoir un enfant ou de fonder une famille
    -   Anniversaire important
    

La tournée pancanadienne débute aujourd'hui à Toronto et se poursuit à Halifax, à Edmonton et à Vancouver du 10 au 12 août 2010.

Occasions d'entrevue

Le Dr Ostiguy se rendra dans les villes suivantes, aux dates précisées ci-dessous, pour donner des entrevues :

    
    Montréal     9 août 2010
    

Anna se rendra dans les villes suivantes, aux dates précisées ci-dessous, pour donner des entrevues :

    
    Montréal     9 août 2010
    Québec       10 août 2010

    À propos de Pfizer au Canada
    ----------------------------
    

Pfizer Canada Inc. est la filiale canadienne de Pfizer Inc., première entreprise biopharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer Canada Inc. est l'un des plus importants investisseurs en recherche dans le domaine de la santé au pays. Notre gamme diversifiée de produits de soins de santé comprend des vaccins et des médicaments biologiques et conçus à partir de petites molécules, destinés aux humains et aux animaux, ainsi que des préparations nutritionnelles et beaucoup d'autres produits grand public parmi les plus populaires dans le monde.

Tous les jours, les employés de Pfizer Canada travaillent à améliorer le mieux-être des patients ainsi que la prévention et le traitement des maladies les plus redoutables de notre époque. Nous mettons à profit la science et nos ressources mondiales pour améliorer la santé et le bien-être de la population canadienne, à toutes les étapes de la vie.

Notre engagement se reflète dans tout ce que nous faisons - qu'il s'agisse d'initiatives de sensibilisation aux maladies, de partenariats communautaires ou de notre principe selon lequel il faut plus que des médicaments pour être vraiment en santé. Pour en apprendre davantage sur la philosophie et le programme Plus que des médicaments de Pfizer Canada, visitez le plusquedesmedicaments.ca. Pour obtenir plus d'information au sujet de Pfizer Canada, visitez le pfizer.ca.

Plus que des médicaments est une marque déposée de Pfizer Canada Inc.

    
    -------------
    (1) OMS. Stratégie européenne pour la lutte antitabac : European Tobacco
        Control Policy Series No. 1.
    (2) Léger Marketing. Sondage sur les tournants dans la vie et le
        tabagisme réalisé auprès de 1 500 fumeurs et anciens fumeurs
        canadiens à l'été 2010.
    (3) Léger Marketing. Sondage sur les habitudes des fumeurs réalisé auprès
        de 2 000 fumeurs et anciens fumeurs canadiens à l'automne 2006.
    (4) Santé Canada. Nicotine.
http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/tobac-tabac/body-corps/nicotine-fra.php. Consulté
en février 2010.
    (5) Optimal Therapy Initiative (University of Toronto). Smoking cessation
        guidelines: How to treat your patient's tobacco addiction. 2000.
    

SOURCE Cabinet de relations publiques NATIONAL

Renseignements : Renseignements: Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue avec un médecin ou un porte-parole, veuillez communiquer avec: Montréal: Stephanie Lyttle, Sophie Côté Laplante, 514-843-2365, 514-843-2376, slyttle@national.ca, scotelaplante@national.ca; Québec: Sylvie Patry, 418-648-1233, local 232, spatry@national.ca

Profil de l'entreprise

Cabinet de relations publiques NATIONAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.