Québec: croissance des exportations de 9 % prévue pour 2010

MONTRÉAL, le 1er juin /CNW Telbec/ - D'après les prévisions provinciales à l'exportation publiées aujourd'hui par Exportation et développement Canada (EDC), les exportations du Québec devraient augmenter de 9 % cette année puis, plus modestement, de 5 % l'an prochain. Elles ont baissé sur cinq des dix dernières années.

"Les exportateurs québécois profiteront de la reprise de la demande de ressources naturelles, de biens industriels et de machinerie et d'équipement (M-É), mais en raison du décalage important entre la commande et la livraison dans l'aéronautique, le secteur des transports freinera la croissance des exportations cette année et l'an prochain", a déclaré M. Peter Hall, économiste en chef d'EDC.

Le secteur des biens industriels représente 34 % des exportations de la province, et EDC prévoit pour lui une croissance de 16 % en 2010, puis de 3 % en 2011. Les perspectives en ce qui concerne les exportations de minerais et de métaux, principal segment de ce secteur, dépendront largement de la forte demande chinoise dans les deux prochaines années. Les expéditions de minerai de fer vers les marchés européens étaient importantes l'an dernier et l'incidence des mesures de relance devrait culminer d'ici le milieu de 2010. Après cela, EDC s'attend à un retour de la demande du secteur privé américain qui devrait compenser la fin des dépenses de relance publiques.

Les perspectives à l'exportation du secteur de l'aluminium s'amélioreront tant en volume qu'en prix. EDC prévoit que les prix seront en moyenne de 2 100 USD/tonne cette année et l'an prochain, ce qui est nettement mieux que les niveaux déprimés de 2009. Dans le secteur automobile, la tendance à plus long terme vers la technologie hybride et éconergétique devrait faire passer de l'acier à des composantes en aluminium, d'où un potentiel de croissance supplémentaire pour l'industrie. Malgré ces nouveaux développements, la "nouvelle norme" fait que les taux d'utilisation de capacité restent nettement inférieurs aux niveaux d'avant la récession.

Dans le secteur aéronautique, EDC s'attend à ce que les exportations d'aéronefs et de pièces chutent de 9 % cette année, puis encore de 2 % en 2011. Les reports et les annulations de commandes feront baisser les livraisons en 2010 et 2011, le décalage que connaît par nature ce secteur exportateur prolongeant l'impact de la récession. Les marchés émergents sont une fois de plus considérés comme sources de croissance potentielles, les expéditions à destination de partenaires non traditionnels devant afficher des gains solides à court terme, malgré une contraction des exportations sectorielles globales.

Le secteur forestier représente 13 % des exportations du Québec, et EDC prévoit qu'elles augmenteront de 18 % cette année, puis de 5 % en 2011, avec un effet de prix important sur les deux années. EDC prévient que la reprise des exportations forestières cette année n'est que relative par rapport aux niveaux très déprimés de l'an dernier.

La reprise de l'activité dans la construction résidentielle aux É.-U., le nombre de mises en chantier d'habitations commençant à augmenter pour répondre à la demande d'une population croissante et pour remplacer le stock existant, alimentera la demande de bois d'œuvre et de produits en bois.

Les perspectives pour ce qui est de la demande d'articles en papier comprennent une reprise cette année, suivie d'un retour à la tendance en 2011. Les fermetures générales qui caractérisaient l'industrie l'an dernier devraient diminuer, et l'utilisation de la capacité s'améliorera tout au long de 2010.

"Cette année, l'industrie des pâtes sera influencée par une forte demande de la part de la Chine et par la reprise après le creux récent entraîné par la récession, a déclaré M. Hall. La nouvelle usine de Kruger à Trois-Rivières devrait plus que compenser les réductions à l'usine de Fraser Paper à Thurso. Cependant, les exportations québécoises seront légèrement inférieures à la moyenne nationale cette année."

Les exportations canadiennes devraient augmenter de 11 % en 2010, puis de 7,6 % en 2011. Le Canada devrait enregistrer une croissance économique de 2,5 % en 2010, puis de 2,9 % en 2011. Par ailleurs, EDC prévoit une croissance mondiale de 3,7 % en 2010, puis de 4,2 % en 2011. Les Prévisions à l'exportation d'EDC se trouvent à http://www.edc.ca/gef.

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 400 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la neuvième année consécutive.

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Renseignements: Personne-ressources pour les médias: Phil Taylor, Exportation et développement Canada, Tél.: (613) 598-2904, BlackBerry: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.