Québec accorde plus de 1 M$ pour réduire l'élimination dans le secteur de la construction, rénovation et démolition

DRUMMONDVILLE, QC, le 15 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Profitant de leur présence à la 20e édition du congrès annuel du Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec, le député de Maskinongé et adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Marc H. Plante, et le président-directeur général de la société d'État RECYC-QUÉBEC, M. Dany Michaud, ont le plaisir d'annoncer, au nom du ministre David Heurtel, un investissement totalisant plus de 1 M$ dans le secteur de la construction, rénovation et démolition (CRD).

Ce financement vise à soutenir les entreprises œuvrant dans le secteur de la CRD afin de diminuer leur taux de rejet, réduisant ainsi la quantité de matériaux envoyée à l'élimination. Cette initiative est rendue possible grâce au Fonds vert et plus particulièrement par l'entremise des redevances pour l'élimination des matières résiduelles et du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

«Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les entreprises, les municipalités et les citoyens dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. Cet investissement est une intervention tangible qui contribue à réduire le recours à l'élimination en privilégiant l'application du principe des 3RV, soit la réduction, le réemploi, le recyclage et la valorisation », a souligné l'adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Marc H. Plante.

Secteur en croissance

La société d'État RECYC-QUÉBEC travaille activement avec les différents acteurs de l'industrie afin qu'ils intègrent la réduction à la source, la réutilisation, le recyclage et la valorisation (3RV) dans leurs procédés pour prévenir le gaspillage. À cet effet, les centres de tri en CRD ont connu une croissance de 20% en cinq ans. L'annonce d'aujourd'hui vise donc à encourager la mise en place de projets mobilisateurs en vue de stimuler la recherche et l'innovation dans cette industrie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec. Cette intervention s'inscrit dans la poursuite des objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et son Plan d'action 2011-2015, et du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques. 

Débouchés et accompagnement

Le financement annoncé aujourd'hui visera :

  • La mise en œuvre d'un plan d'action pour l'industrie CRD;
  • Des études sur des gisements de gypse et de la capacité de traitement actuelle, en plus de stimuler les débouchés à fort volume;
  • Une aide financière par appel de propositions s'adressant aux centres de tri CRD pour l'acquisition d'équipements spécialisés.

« Le financement annoncé aujourd'hui permettra aux entreprises de ce secteur en pleine croissance, d'augmenter leurs opportunités d'affaires et de réduire leur dépendance à l'enfouissement. Je suis confiant que le plan d'action que mettra en place RECYC-QUÉBEC contribuera à l'essor de ce secteur.  Nous avons ici un exemple probant qui démontre que développement durable et développement économique peuvent se faire en simultané. La gestion des matières résiduelles est l'affaire de tous, car en maximisant la valeur ajoutée de ces nouvelles matières premières nous aidons l'environnement mais nous aidons également la modernisation de l'économie québécoise», a ajouté M. Plante.

« Les résidus de la construction, rénovation et démolition, possèdent un fort potentiel de valorisation et de récupération. Grâce aux sommes reçues, nous allons être en mesure de mieux appuyer l'industrie CRD, un secteur qui en avait grandement besoin. Nous allons nous assurer de mettre en œuvre rapidement ce plan d'action. Nous devons accélérer le rythme afin de parvenir à notre objectif commun : faire du Québec une société sans gaspillage », a conclu M. Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC.

À propos de RECYC-QUÉBEC - www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction,
le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

 

SOURCE Société québécoise de récupération et de recyclage

Renseignements : SOURCES : Émilie Simard, Attachée de presse, Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Tél. : 418 521-3911; Guillaume Normandin, Attaché politique, Bureau de circonscription du député de Maskinongé, Tél. : 819 228-9722; INFORMATION : Jules Hébert, Responsable, relations de presse, Société québécoise de récupération et de recyclage (RECYC-QUÉBEC), Tél. : 514 351-7838, medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

Profil de l'entreprise

Société québécoise de récupération et de recyclage

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.