Quatre journalistes dans des milieux hostiles reçoivent une aide vitale

 

LONDON, ON, le 17 sept. 2012 /CNW/ - Quatre jeunes journalistes talentueux travaillant dans les milieux hostiles à travers le monde recevront des aides afin de financer une formation de sécurité après avoir gagnés des bourses de la part du Forum Freelance Fund.

Aujourd'hui, The Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma a nommé les gagnants des bourses, dont les vainqueurs sont basés en Afghanistan, à Pékin, à Bogotá, et à Tunis. Trois d'entre eux sont canadiens. Ils font tous du travail pigiste pour les médias canadiens et d'autres entreprises médiatiques.

L'un des gagnants, Miguel Toran, a récemment passé trois semaines à filmer en Syrie. Un autre, Matthieu Aikins, a fait de l'auto-stop pour aller de l'Uzbekistan jusqu'en Afghanistan il y a quatre ans et depuis il travaille à partir de Kaboul, pour la plupart du temps sans protection militaire.

Lindsay Mackenzie a rapporté le Printemps Arabe du Yémen, d'Egypte et de la Tunisie, pendant que Jean-Pierre Bastien était basé en Colombie, et couvrait des histoires sur un territoire hostile disputé entre soldats, guérilleros, et des bandes armées.

"Ce sont des jeunes qui sont biens et dévoués, qui prennent des risques importants pour nous apporter des nouvelles des endroits les plus dangereux au monde," a dit le président du Forum M. Cliff Lonsdale. "Comme ils sont journalistes indépendants, ils ne recoivent pas le même niveau de formation et de protection que la plupart des correspondants et photographes."

C'est la deuxième année que Forum Freelance Fund organise un concours pour l'attribution de bourses afin d'aider à rapporter un changement, ce qui a permis de doubler le nombre de bourses cette année.

Les gagnants de cette année ont travaillés pour d'importantes organisations médiatiques canadiennes, comme The Globe and Mail, The National Post, La Presse, CBC et Radio-Canada. Leurs travaux ont été vus à travers le monde entier dans un ensemble impressionant de presses écrites, de bulletins d'information et en ligne.

"C'est un petit commencement pour faire face à un grand problème," a dit M. Lonsdale. "Nous avons besoin de plus d'entreprises médiatiques et d'autres organismes pour prêter main forte au Forum Freelance Fund comme sponsor ou supporteur. Dans un monde idéal, chaque journaliste indépendant qui fait face aux dangers sera capable d'obtenir une formation de sécurité. Cependant, nous savons que le contexte industriel médiatique est loin d'être idéal de nos jours. C'est pour cela qu'un mouvement collectif comme celui-ci est nécessaire. Nous devons répartir les résponsabilités, pour ne pas faire porter le poids financier uniquement sur le journaliste indépendant."

Forum Freelance Fund est actuellement parrainé par CBC News et soutenu par Radio-Canada, CNW, Macintosh Media et de dons individuels. Les premiers contribuent à au moins 2 500$ par an pendant trois ans, tandis que les seconds offrent ce qu'ils peuvent d'une année à l'autre.

Cette année, le concours a été organisé avec la coopération de Rory Peck Trust en Angleterre. Certains des gagnants recevront des fonds additionnels provenant de cette entité.

Des renseignements supplémentaires à propos des gagnants des bourses 2012 du Forum Freelance Fund:

Matthieu Aikins, de Halifax, a commencé sa carrière de journaliste indépendant en faisant de l'auto-stop de l'Uzbekistan à l'Afghanistan en 2008, sans protection militaire.

Matthieu a travaillé pour The Globe and Mail, The National Post, The Walrus, The Guardian, Harper's, Atlantic, Newsweek, GQ, Foreign Policy et d'autres organisations médiatiques d'Afghanistsan, de Pakistan et de Libye.

Dans sa demande de bourse, Matthieu a écrit: "J'ai su garder les habitants qui ont travaillé avec moi en sureté, ainsi que moi-même... mais avec tous les journalistes qui ont été tués ou blessés en 2011, j'ai pris la décision qu'il était temps d'obtenir une formation en sécurité."

Jean-Pierre Bastien, de Montréal, est journaliste indépendant à Bogota, en Colombie, où il termine également une maîtrise en études latino-américaines.

La production de reportages à propos des personnes déplacées par la violence en Colombie exige des déplacements dans des zones de conflit entre le gouvernement et la guérilla. La rédaction d'articles concernant les intérêts miniers canadiens requiert la visite de régions disputées entre le gouvernement colombien, la guérilla et certaines bandes criminelles.

En plus de couvrir la Colombie, Jean-Pierre a aussi travaillé au Brésil et en Bolivie pour des médias tels que Radio-Canada et La Presse.

Lindsay Mackenzie est basée en Tunisie, mais elle travaille comme photographe indépendante et journaliste pour la presse écrite et multi-médias à travers l'Afrique du Nord et le Moyen Orient. Une partie de son travail concerne le Printemps Arabe et ses conséquences. Elle a fait des documentaires radio pour CBC à partir du Yémen, puis elle a travaillé en Tunisie et en Egypte pour The Globe and Mail, Associated Press, The Wall Street Journal, The Financial Times and the BBC, parmis d'autres.

Elle écrit: "Couvrir le Printemps Arabe en Tunisie, en Egypte et au Yémen a été une expérience extraordinaire, mais il y a eu des moments où j'ai eu beaucoup de chance... dans une foule de protestants dans le Caire, m'échappant de la police anti-émeute Tunisienne et travaillant au Yémen pendant que deux forces du même camp étaient en conflit et le risque d'enlèvement était réel."

Originaire de Whistler, C-B, Lindsay dit qu'elle est motivée à couvrir des situations de crise. Elle souhaite étendre son travail vers les régions et leurs problèmes là où elle pense que les médias sont sous-représentés notamment dans l'Afrique de l'ouest. Plus tard cette année, après avoir suivi le cours "Reporting Safely in Crisis Zones" à Columbia Journalism School avec l'aide de la bourse Forum Freelance Fund, elle envisage un déplacement au Mali.

Miguel Toran est un caméraman indépendant espagnole qui habite en Asie depuis sept ans et qui est basé actuellement à Pékin. Il a fait un travail considérable pour CBC et Al Jazeera English, ainsi que CNN International, Associated Press Television News, TVE et ITN en Angleterre.

Il a récemment passé trois semaines en Syrie avec Al Jazeera, afin de couvrir les conflits autour d'Aleppo. Selon lui, il a peu de souvenirs de sa formation sur les milieux hostiles qu'il a étudié en Europe huit ans auparavant.

"Nous, qui sommes des journalistes indépendants, sommes plus menacés dans les milieux hostiles et la Syrie sert d'exemple. La plupart des journalistes qui sont tués, blessés ou enlevés là-bas sont des journalistes indépendants," dit-il.

Après avoir mis à jour ses compétences sur la sécurité, avec l'aide de la bourse du Forum Freelance Fund, Miguel envisage de repartir en Syrie dans les prochains mois. Il ajoute: "J'aimerais bien retourner là-bas mieux préparé."

Bas de vignette : "Matthieu Akins (Groupe CNW/Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120917_C6999_PHOTO_FR_17934.jpg

Bas de vignette : "Jean-Pierre Bastien (Groupe CNW/Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120917_C6999_PHOTO_FR_17936.jpg

Bas de vignette : "Lindsay Mackenzie (Groupe CNW/Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120917_C6999_PHOTO_FR_17938.jpg

Bas de vignette : "Miguel Toran (Groupe CNW/Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120917_C6999_PHOTO_FR_17940.jpg

SOURCE : Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma

Renseignements :

Pour plus de détails concernant le Canadian Journalism Forum on Violence and Trauma ou le Forum Freelance Fund, visitez notre site web: http://journalismforum.fims.uwo.ca ou contactez Jane Hawkes, Productrice Executive: 519-473-6434 / journalismforum@uwo.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.