Quand la nature côtoie la culture: Inauguration des aménagements de la pointe
aux Pins à l'île aux Grues et de la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

SAINT-ANTOINE-DE-L'ISLE-AUX-GRUES, QC, le 14 juin /CNW Telbec/ - L'organisme Conservation de la nature et ses nombreux partenaires ont inauguré aujourd'hui les aménagements dans la forêt de la pointe aux Pins, à l'île aux Grues. Avec l'appui financier principal de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, Conservation de la nature a conçu et réalisé des infrastructures destinées à favoriser la découverte de ce site exceptionnel tout en assurant sa protection.

L'organisme sans but lucratif, propriétaire de la pointe aux Pins depuis 2007, s'est associé avec des acteurs régionaux afin de permettre à la population locale et aux visiteurs de fréquenter la pointe aux Pins et d'en apprécier la biodiversité et les paysages, dans le respect de l'intégrité écologique de ce territoire protégé. Ce projet, élaboré sur le thème "Quand la nature côtoie la culture", contribuera à mieux protéger ce joyau de notre patrimoine naturel et à confirmer sa vocation de conservation auprès des gens de la région.

Située à l'extrémité ouest de l'île aux Grues, la pointe aux Pins couvre une superficie de 48 hectares d'écosystèmes forestiers officiellement désignés par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune en raison de leur importance pour la survie d'espèces remarquables. On compte sur le site plusieurs espèces en situation précaire, dont le noyer cendré, un arbre en voie de disparition au Canada, la floerkée fausse-proserpinie, qui est une plante herbacée considérée comme vulnérable au Québec ainsi que plusieurs espèces endémiques à l'estuaire d'eau douce du Saint-Laurent telles que la gentiane et la cicutaire de Victorin. Des milieux humides et des falaises ajoutent à la diversité des écosystèmes de la pointe, offrant des lieux de repos et d'alimentation pour la grande oie des neiges, les canards barboteurs et les oiseaux de rivage. Au total, environ 200 espèces d'oiseaux fréquentent les différents habitats de la pointe aux Pins.

Grâce à une contribution totale de 447 500 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, dont 335 000 $ furent consacrés à l'acquisition de la pointe aux Pins puis 112 500 $ à sa mise en valeur, Conservation de la nature a développé des outils d'interprétation et des infrastructures permettant de sensibiliser la population à la fragilité de ces milieux naturels et de limiter les activités nuisibles aux écosystèmes. Les aménagements réalisés allient la nature, l'art et les éléments culturels propres à l'île aux Grues. Les sentiers et la cabane à sucre ont été améliorés et réaménagés. De plus, deux belvédères, un escalier et dix panneaux d'interprétation sont maintenant disposés sur le parcours pédestre, d'une longueur de 2,5 km.

"La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement soutient des initiatives qui allient protection de la nature et sensibilisation du public, ce que fait très bien ce projet de Conservation de la nature à la pointe aux Pins ", explique Roger Perron, directeur régional - Montmorency pour Hydro-Québec. "Nous sommes très heureux de voir les résidants de l'île aux Grues se réapproprier ce site magnifique, ajoute Catherine Leconte, directrice générale de la Fondation, car nous croyons que pour protéger un milieu naturel de façon durable, il faut que les gens susceptibles d'avoir un impact sur ce milieu se sentent concernés, ce qui est indéniablement le cas ici."

La pointe aux Pins désormais la réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle

Michel Lamontagne, membre du Conseil régional de Conservation de la nature, a exprimé son bonheur de voir la pointe aux Pins désignée officiellement au nom de Jean-Paul-Riopelle, un grand peintre de notoriété internationale dont le passage a considérablement marqué l'histoire artistique de la région.

Jean-Paul-Riopelle, peintre et sculpteur, né à Montréal en 1923, a séjourné à l'île aux Oies ainsi qu'à l'île aux Grues du milieu des années 1970 jusqu'à sa mort en 2002. Il s'est fortement inspiré de la pointe aux Pins pour créer de nombreuses œuvres, d'où l'appellation de la réserve naturelle en son honneur. Le statut de réserve naturelle Jean-Paul-Riopelle est officiellement reconnu par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs.

Conservation de la nature tient à remercier l'ensemble des partenaires financiers privés et publics qui contribuent à la mise en valeur de la pointe aux Pins, et plus particulièrement la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, qui assure un soutien constant au projet. L'organisme remercie également la Fondation de la faune du Québec, le programme Interactions communautaires, le gouvernement du Canada et les donateurs privés Emaral Investments, McCarthy Tetrault et Richard Jones pour leur précieuse participation à cette initiative. Conservation de la nature tient à souligner l'appui local de la municipalité de Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues, de la Fondation Riopelle-Vachon et de la Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudières-Appalaches, ainsi que l'apport des artistes locaux, qui ont gracieusement offert leurs œuvres pour l'élaboration des panneaux d'interprétation.

Conservation de la nature est un organisme privé à but non lucratif qui assure la conservation à long terme d'aires naturelles présentant une importance pour la diversité biologique. Depuis 1962, CNC a contribué à protéger plus de 800 000 hectares de territoire à haute valeur écologique au pays, dont 21 600 hectares au Québec. L'organisme travaille en étroite collaboration avec des propriétaires fonciers, des sociétés privées et publiques, des groupes de conservation, des communautés locales ainsi que des gouvernements. Visitez le site www.conservationdelanature.ca.

La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement soutient des organismes qui œuvrent concrètement à la protection, la restauration et la mise en valeur des milieux naturels et qui s'efforcent de sensibiliser les collectivités locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. Depuis 2001, la Fondation a participé, pour près de 9 millions de dollars, au financement de plus de 145 projets d'une valeur globale de quelque 30 millions de dollars. Pour en savoir plus sur les différents projets auxquels elle a contribué, sa mission, ses objectifs et ses modalités de fonctionnement, visitez le site www.hydroquebec.com/fondation-environnement.

SOURCE Fondation Hydro-Québec pour l'environnement

Renseignements : Renseignements: Hubert Pelletier-Gilbert, Directeur-adjoint pour l'est du Québec, Conservation de la nature, (418) 929-4296, hubert.pelletier@conservationdelanature.ca, www.conservationdelanature.ca; Danielle Lavoie, Conseillère en communication, Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, (514) 289-2211, poste 4854, lavoie.danielle4@hydro.qc.ca, www.hydroquebec.com/fondation-environnement


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.