Quadrilatère Saint-Laurent: Montréal pose ses conditions - Le projet de 160
M$ doit mettre en valeur le patrimoine et contribuer à l'animation du
Quartier des spectacles

MONTRÉAL, le 17 sept. /CNW Telbec/ - Le comité exécutif de la Ville de Montréal a donné le feu vert à la réalisation du Quadrilatère Saint-Laurent, un immeuble commercial et à bureaux de douze étages qui sera construit à l'angle sud-ouest de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent. "Tous reconnaissent la nécessité d'une intervention immobilière majeure dans ce secteur. C'est une excellente nouvelle pour Montréal", a fait valoir le vice-président du comité exécutif de la Ville et responsable de l'aménagement urbain, du patrimoine et du design, M. André Lavallée.

La Ville pose cependant une série de conditions afin de s'assurer que le projet, piloté par la Société de développement Angus (SDA), contribue de manière significative à la revitalisation de ce secteur et à l'animation du Quartier des spectacles. On souhaite que la valorisation du patrimoine et le renouvellement de l'offre commerciale et culturelle permettent de retrouver l'intensité perdue sur ce tronçon du boulevard.

Le projet de la SDA doit permettre d'accroître l'achalandage et d'intensifier l'animation le jour comme le soir, conformément aux souhaits exprimés devant l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM). "Le Quartier des spectacles sera bien sûr la plaque tournante de l'innovation, de la production et de la diffusion culturelles. Il doit cependant offrir à chacun un cadre de vie convivial et stimulant. Le Quartier doit permette aux artistes, étudiants, travailleurs, résidants, commerçants et festivaliers de cohabiter en harmonie. En consolidant la place réservée aux bureaux dans la partie sud du Quartier des spectacles et en réanimant la fonction commerciale sur le boulevard Saint-Laurent, le projet contribuera grandement à la renaissance du secteur", a déclaré Mme Catherine Sévigny, responsable de la culture au comité exécutif et conseillère municipale dans l'arrondissement de Ville-Marie.

Animation de la rue et préservation du patrimoine

À l'instar des citoyens qui se sont exprimés lors de la consultation, la Ville est préoccupée par le caractère symbolique de ce secteur au riche passé historique. "La conservation du rythme des commerces favorisera grandement l'animation du secteur qui doit demeurer vivant même après la fermeture des bureaux. L'installation d'une large gamme de commerces au rez-de-chaussée de même que la présence, au deuxième étage, d'activités commerciales et culturelles de fin de soirée et de début de nuit permettront de retrouver l'intensité qui a fait les beaux jours du mythique boulevard", a précisé M. Lavallée.

La SDA, un organisme à but non lucratif verra à conserver et à restaurer les façades de cinq des huit bâtiments visés par le projet. Chacun des bâtiments adossés aux cinq façades restaurées devra avoir un volume similaire à celui des bâtiments existants. Ce tronçon du boulevard Saint-Laurent pourra ainsi retrouver une dynamique commerciale qui cadre avec la mission du Quartier des spectacles.

Suivi des consultations publiques

L'accord de développement conclu ente la Ville et la SDA permet de répondre à plusieurs autres observations formulées devant l'Office. Ainsi, le promoteur devra confier à des experts le mandat de compléter l'inventaire patrimonial et archéologique de même que les fouilles requises. Il aménagera un espace d'interprétation dans un endroit facilement accessible afin d'exposer les artefacts et d'expliquer l'histoire du lieu, les activités, les événements et les personnes qui l'ont marqué.

Par ailleurs, le promoteur s'engage à obtenir une certification en développement durable (LEED) pour l'ensemble du bâtiment. Au chapitre du transport, la SDA est tenue de réserver des espaces de stationnement au covoiturage, aux voitures en auto-partage, aux microvoitures et aux voitures éco-énergétiques. Le promoteur doit faire la promotion des transports collectif et actif. Il doit également fournir 240 places de stationnement pour vélos et aménager des douches et des casiers pour les cyclistes. Enfin, la SDA s'engage à poursuivre ses efforts de concertation avec le milieu jusqu'à la fin du projet par l'intermédiaire notamment de la Table de concertation du faubourg Saint-Laurent.

Économie sociale et commerces émergents

La rue Clark connaîtra une importante transformation. La Ville et le promoteur s'engagent en effet à collaborer à l'aménagement de la rue et à l'ouverture du bâtiment au rez-de-chaussée afin notamment d'y favoriser la présence d'entreprises d'économie sociale et de commerces émergents. "La revitalisation de la rue Clark s'inscrit dans la suite logique du projet d'aménagement de l'esplanade Clark comme proposé dans le Programme particulier d'urbanisme du secteur de la Place des Arts", s'est réjouie Mme Sévigny. Additionné aux investissements publics au pourtour de la Place des Arts et aux autres projets publics et privés, le Quadrilatère Saint-Laurent porte à 800 M$ la somme des investissements annoncés dans le Quartier des spectacles au cours des deux dernières années.

Par ailleurs, la SDA, a conclu ces derniers jours une offre d'achat avec le propriétaire de l'immeuble en tête d'îlot. Elle a ainsi porté à 80 % la superficie du site sous son contrôle. Les avis d'expropriation requis seront tous couverts par une garantie bancaire égale à la totalité des coûts assumés par la Ville, ce qui lui assure, le cas échéant, de pouvoir procéder aux expropriations à coût nul. Cela dit, le promoteur continuera de déployer ses meilleurs efforts pour conclure des ententes de gré à gré avec les propriétaires visés.

"La Ville et le promoteur ont travaillé en étroite collaboration au cours des derniers mois afin de faire évoluer et mûrir le projet, comme le souhaitait l'Office. Sauf exceptions, cette section du boulevard souffre d'un sérieux déclin depuis trop longtemps. Une situation qualifiée d'intenable par l'Office qui rappelle que le marché immobilier n'a pas été en mesure, au cours des 30 dernières années, d'assurer la revitalisation de ce tronçon du boulevard. Sans renier le passé, mon administration mise sur les forces vives de Montréal pour réanimer ce secteur", a conclu le vice-président du comité exécutif, M. André Lavallée.

À propos du Quadrilatère Saint-Laurent

Évalué à 160 M$, le Quadrilatère Saint-Laurent comptera 300 000 pi2 d'espaces à bureaux et 80 000 pi2 de commerces. Il occupera le côté ouest du boulevard Saint-Laurent, entre le Monument-National, la rue Sainte-Catherine et la rue Clark. Entièrement financé par des fonds privés, l'ensemble commercial déroge au Plan d'urbanisme au chapitre de la densité et de la hauteur. L'accord de développement, les décrets d'expropriation de même que les règlements modifiant le Plan d'urbanisme et autorisant le projet en vertu de l'article 89 de la Charte de la Ville seront soumis au conseil municipal le 21 septembre 2009. Les architectes poursuivront leur travail au cours des prochains mois. Le traitement architectural devra être soumis à l'évaluation du comité consultatif d'urbanisme avant que le permis de construire ne soit émis. Les travaux de construction débuteront à l'été 2010 et dureront un peu moins de trois ans.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Renseignements: François Goneau, Service des communications et des relations avec les citoyens, (514) 868-5859; Source: Darren Becker, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-6412


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.