Publication du rapport sur les disparitions et les meurtres non résolus de personnes autochtones sur le territoire relevant de la Police provinciale de l'Ontario entre 1956 et 2014

Sur 46 meurtres de femmes autochtones, 8 restent non résolus. De plus, 8 femmes autochtones sont portées disparues.

Sur 126 meurtres d'hommes autochtones, 1 reste non résolu. De plus, 39 hommes autochtones sont portés disparus.

VAUGHAN, ON, le 16 déc. 2015 /CNW/ - La Police provinciale de l'Ontario a publié un rapport complet sur les disparations et les meurtres de personnes autochtones non résolus sur son territoire de compétence. Il a été présenté aujourd'hui lors d'une conférence de presse par le commissaire J.V.N. (Vince) HAWKES et le détective-surintendant Dave TRUAX des Services des enquêtes criminelles de la Police provinciale, accompagnés du Chef régional de l'Ontario Isadore DAY et du Grand Chef adjoint Denise STONEFISH de l'Association of Iroquois and Allied Indians.

Depuis 2011, la Police provinciale effectue un examen proactif de tous les renseignements disponibles liés aux enquêtes sur les homicides et les disparitions non résolus, ainsi qu'aux restes humains non identifiés, sur son territoire, lorsqu'il a été établi que la victime est autochtone. Le rapport couvre la période de 1956 à 2014.

Fin 2014, on recensait 54 meurtres de femmes autochtones sur le territoire de la Police provinciale, dont 8 restaient non résolus, soit un taux d'élucidation de 85,2 %. Sur les 46 femmes autochtones dont le meurtre a été résolu :

  • 9 ont été tuées par un membre de leur famille;
  • 17 ont été tuées par leur conjoint ou leur partenaire domestique;
  • 19 ont été tuées par une personne qu'elles connaissaient;
  • 1 a été tuée dans des circonstances indéterminées.

Sur la période de 1978 à décembre 2014, compris, on dénombrait 126 homicides d'hommes autochtones sur le territoire de la Police provinciale, dont un seul non résolu, soit un taux d'élucidation de 99,2 %. Sur les 125 hommes autochtones dont le meurtre a été résolu :

  • 35 ont été tués par un membre de leur famille;
  • 10 ont été tués par leur conjoint ou leur partenaire domestique;
  • 70 ont été tués par une personne qu'ils connaissaient;
  • 9 ont été tués dans des circonstances indéterminées.
  • les renseignements liés à l'un des dossiers ne sont pas disponibles.

Sur la même période, 8 femmes autochtones dont la disparition a été signalée à la Police provinciale n'avaient pas été retrouvées. Dans l'un de ces dossiers, il existe des soupçons d'actes suspects ou cette hypothèse est jugée possible. Il y a actuellement 39 signalements de disparition d'hommes autochtones. Pour 22 de ces dossiers, la police soupçonne des actes suspects ou considère qu'il s'agit d'une hypothèse possible, alors que les 17 autres sont considérés comme des disparitions.

Le rapport Missing And Unsolved Murdered Indigenous People In OPP Jurisdiction peut être consulté sur le site Web de la Police provinciale (www.opp.ca/mumip) et sera traduit en français, dans les cinq langues autochtones reconnues en Ontario (cri, oji-cri, ojibway, oneida et mohawk) et en algonquin.

CITATIONS

« Nous sommes bien conscients qu'il reste de nombreuses questions auxquelles nous ne sommes pas encore en mesure d'apporter des réponses aux familles et aux proches des personnes disparues ou tuées. Nous espérons que le rapport de la Police provinciale ouvrira des discussions, mettra à jour de nouvelles pistes et nous permettra de résoudre les enquêtes pour aider ceux qui souffrent. » - Commissaire J.V.N. (Vince) HAWKES, Police provinciale de l'Ontario

« La publication de ce rapport coïncide avec le début de l'enquête nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées et la diffusion du rapport complet de la Commission de vérité et réconciliation. Il est désormais temps de travailler en tenant compte de la nouvelle perspective sociale au Canada. La réconciliation suppose que tous les Canadiens, tous les organismes, tous les partis politiques et les autorités se retroussent les manches et enclenchent le processus de changement pour la nation. Le rapport de la Police provinciale sur les disparitions et les meurtres des citoyens des Premières Nations est un bon point de départ. » - Chef Isadore DAY, Chef régional de l'Ontario, Assemblée des Premières Nations

LE SAVIEZ-VOUS?

En Ontario, la Police provinciale, 52 services de police municipaux ou régionaux et 9 services de police autochtones autogérés se partagent les responsabilités. Le territoire de la Police provinciale couvre des secteurs géographiques sous sa supervision directe, notamment 324 municipalités ontariennes dont certaines ont transféré leurs dossiers à la Police provinciale ces dernières années, ainsi que 38 communautés des Premières Nations qui se sont placées directement sous l'autorité de la Police provinciale ou qui lui ont confié la gestion de leurs activités. Les 52 territoires qui ne dépendent pas de la Police provinciale sont des municipalités indépendantes ou régionales situées en Ontario au sein desquelles les services de police sont assurés en vertu de la Loi sur les services policiers. Ces services de police municipaux ou régionaux autonomes et indépendants sur le plan financier assurent leur mission dans les limites géographiques de leurs territoires respectifs.

SOURCE Police provinciale de l'Ontario

Renseignements : Sergent Peter Leon, Coordonnateur provincial des relations avec les médias, Police provinciale de l'Ontario, Téléphone (cellulaire) : 705-826-0416

RELATED LINKS
http://www.opp.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.