Publication du rapport annuel 2013 de l'OCPM : Bilan et perspectives

MONTRÉAL, le 8 mai 2014 /CNW Telbec/ - La présidente de l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM), Madame Louise Roy, a présenté ce matin le rapport annuel 2013 de l'OCPM. Elle le faisait dans un contexte où, il y a quelques jours, elle a annoncé aux autorités de la ville qu'elle n'entendait pas être candidate à sa propre succession. En effet, son second et dernier mandat de quatre ans se termine le 18 juin.

Le nombre de consultations demeure à peu près stable d'une année à l'autre; cependant, la nature des dossiers continue à évoluer. C'est ainsi que l'an dernier, nous avons dû examiner des questions de planification majeure dans certains arrondissements ou à l'échelle de toute la ville. Au premier chef, la consultation sur le Projet de plan de développement de Montréal a mobilisé de très importantes ressources, donnant lieu à quatre forums thématiques se déclinant en 8 événements, permettant la participation d'une quarantaine d'experts. Au fil de ces rencontres, on a pu compter sur la présence de 1 400 citoyens ayant déposé 95 mémoires et sur une participation en ligne se traduisant par 1 201 questionnaires remplis.

Un peu dans le même format, mais portant sur un secteur précis et stratégique de la ville, nous avons tenu une consultation sur le projet de mise en valeur et de conservation du Vieux-Montréal. Là aussi, plus de 1 000 questionnaires ont été remplis et plusieurs centaines de citoyens étaient présents. Parmi les autres dossiers, on compte le Plan de développement urbain, économique et social, le PDUES, aux abords du futur campus de l'Université de Montréal à Outremont et l'exercice de planification du secteur Saint-Raymond, aux abords du nouveau CUSM dans Notre-Dame-de-Grâce. Il y a également eu des dossiers immobiliers, dont certains complexes, tels que l'implantation d'une deuxième école primaire sur l'île-des-Sœurs.

Par ailleurs, dans le bilan de ses deux mandats, Madame Roy a souligné que l'Office a traversé ses douze premières années d'existence avec toujours le même souci d'ouverture au plus grand nombre possible de Montréalais, de transparence et de lisibilité des initiatives d'information du public, d'équité de traitement des points de vue, de rigueur de l'analyse, ayant la conviction qu'un débat public de qualité permettait aux élus de prendre de meilleures décisions et aux promoteurs de réaliser de meilleurs projets.

De plus, elle a indiqué qu'au fil des ans, l'Office a vu évoluer les mandats qui lui ont été confiés. De la consultation sur les projets à portée locale, l'Office a élargi ses pratiques aux consultations publiques sur des projets de plus grande envergure, à portée métropolitaine. L'OCPM a également piloté plusieurs consultations publiques à des moments clés ou au terme de vastes démarches de planification du redéveloppement ou de la revitalisation de quartiers entiers.

Grâce à des processus accueillants pour les citoyens, à un examen rigoureux des préoccupations soulevées et des retombées pour la collectivité montréalaise, grâce encore à une analyse de la concordance des projets déposés avec les politiques municipales, on peut affirmer que l'Office a contribué à la cohérence de l'action publique dans la perspective de l'intérêt général, a ajouté Mme Roy.

On pense notamment aux exercices menés ces dernières années sur le quartier Griffintown ou sur la protection et la conservation du mont Royal ou du Vieux-Montréal, sur le Triangle dans le secteur Namur-Jean-Talon, ou sur le réaménagement des terrains de la gare de triage d'Outremont. On pense aussi aux consultations publiques sur les nombreux programmes particuliers d'urbanisme (PPU). De plus, la discussion publique des projets a incité les promoteurs privés et publics à relever les standards qui président à la confection des dossiers présentés en consultation, et la Ville à déployer les consignes qui leur sont acheminées.

Elle a aussi indiqué qu'à mesure que l'expérience se déploie, que le dialogue avec d'autres expériences ailleurs dans le monde s'intensifie et que les recherches universitaires se développent, il est important pour l'OCPM d'exercer une vigilance accrue pour améliorer ses services, c'est-à-dire rendre les processus plus faciles à utiliser et encore plus accessibles aux citoyens, les débats équitables et plus éclairants, toujours en vue de la prise de décision des élus.

Par ailleurs, Madame Roy a identifié des pistes de développement pour les prochaines années :

Mieux rejoindre les communautés culturelles et informer les promoteurs
L'Office doit penser à raffiner ses méthodes pour rejoindre des clientèles qu'il a toujours eu plus de difficultés à toucher, notamment les communautés culturelles. Le contact avec les promoteurs pourrait également mieux se déployer pour faire en sorte que la présentation et l'échange sur leurs projets rendent justice à leurs initiatives.

Harnacher la puissance du numérique
L'Office devra aussi harnacher la puissance du numérique dans ses processus. Le phénomène de la participation citoyenne à travers les outils numériques se développe à grande vitesse et pose toute une série de défis, de problèmes et d'opportunités.

Intervenir en amont
Certains des projets examinés par l'OCPM se réalisent sur un temps long. Ces grands projets se modifient inévitablement au gré des contraintes et des opportunités de marché. L'expertise de l'Office pourrait être mise à contribution de façon plus systématique en amont et tout au long de la mise en œuvre des projets.

Confirmer le rôle de l'OCPM
Bien que l'OCPM bénéficie d'un statut inscrit dans la Charte de la Ville de Montréal, son intervention n'est prédéterminée que dans quelques cas. Les grands projets, notamment, ne font pas partie de ces quelques cas. Pour assurer la transparence des processus qui mènent à une décision des élus, il est nécessaire de préciser et d'élargir l'éventail des cas où le recours à l'OCPM, comme tiers neutre et indépendant, est automatique.

Finalement, Mme Roy a tenu à remercier les citoyens qui, par milliers, donnent vie à l'Office en participant à ses activités. Sans eux, tout le travail de l'Office est futile. Elle a aussi eu de bons mots pour tous les commissaires avec lesquels elle a eu le plaisir et l'honneur de travailler au fil de ces huit années de présidence. Ils ont tous et toutes mis tout leur cœur et leurs compétences à l'ouvrage pour mener des consultations productives et utiles. Un dernier mot de gratitude a aussi été adressé aux collaborateurs de l'Office, employés, experts, panélistes, fonctionnaires et promoteurs qui contribuent aussi à donner vie à notre organisme. Enfin, elle a voulu saluer les élus montréalais et l'administration nouvellement élue, à qui elle a offert ses meilleurs vœux de succès.

Toute l'information disponible sur l'OCPM, son rôle et son fonctionnement peut se trouver sur le site Internet de l'Office au www.ocpm.qc.ca.

SOURCE : Office de consultation publique de Montréal

Renseignements : Brigitte Stock, 514-913-3813, bstock@stockmedia.com

LIENS CONNEXES
http://www.ocpm.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.