PROTÉGEZ-VOUS février 2016 - La chirurgie des yeux au laser sous enquête

Protégez-Vous présente un dossier d'information sur la chirurgie au laser

MONTRÉAL, le 18 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Chaque année, plus de 100 000 Canadiens ont recours à la chirurgie de correction de la vue au laser. Et ce chiffre s'accroît de 5 à 10 % annuellement, selon les données fournies par Lasik MD. La chirurgie au laser permet désormais de traiter la presbytie (vision floue pour les objets rapprochés, qui survient habituellement à partir de 40 ans), en plus de la myopie (vision de loin embrouillée), de l'hypermétropie (vision de près embrouillée) et de l'astigmatisme (courbure anormale de la cornée qui induit une déformation des images).

Dans son numéro de février, Protégez-Vous présente son enquête sur les cliniques qui effectuent ce type d'intervention, ainsi qu'un mode d'emploi pour magasiner une chirurgie au laser de façon intelligente et sécuritaire, pour la santé des yeux... et du portefeuille. Puisqu'une opération se planifie, il importe de bien s'informer sur le type d'intervention proposé, de calculer le montant de la facture à venir, de lire attentivement les garanties, de se méfier des publicités qui peuvent être trompeuses et de rester réaliste quant aux résultats escomptés avant de fixer son choix.

Enquête et résultats
Au Québec, 20 cliniques offrent des services de chirurgie au laser. Pour son enquête, Protégez-Vous a retenu une clinique par réseau ainsi que les cliniques indépendantes situées dans les plus importantes municipalités du Québec. Pour comparer les cliniques, deux clients-mystères ont visité, incognito, chacune des neuf adresses sélectionnées. Ils y ont obtenu une évaluation préopératoire, étape que tous les candidats à la chirurgie doivent franchir. Lors de ce rendez-vous, d'une durée variant de une à trois heures, ils ont noté un maximum de détails sur leur expérience: qualité des informations fournies, nombre de tests réalisés, attitude du personnel par rapport aux risques évoqués, qualité de la documentation remise, techniques et prix proposés, service à la clientèle, etc.

Sur les neuf cliniques visitées par nos clients-mystères, deux obtiennent trois étoiles, sur une possibilité de trois (Clinique Michel Pop à Montréal et Clinique ophtalmologique Iris à Laval); cinq récoltent deux étoiles (Lasik MD à Montréal, l'Institut Laser Visuel à Québec, FocusVision à Montréal, Clinique Laservue à Montréal et Clinique ChirurgiVision à Trois-Rivières); enfin, deux cliniques obtiennent une seule étoile (100 % Vision à Sherbrooke et l'Institut de l'oeil de Montréal). Pour connaître en détail les points forts et les points faibles de chacune de ces cliniques, consultez www.protegez-vous.ca

Risques potentiels
La sécheresse oculaire et les halos qui viennent gêner la vision nocturne sont les complications les plus fréquentes, mais ces inconforts disparaissent généralement au bout de quelques mois. Le taux de cécité ou de blessures graves reste faible - 0,1 % selon la littérature scientifique -, alors que de 5 à 10 % des patients souffriront d'une inflammation temporaire du volet cornéen, ce qui peut brouiller leur vue. Il y a également un risque d'infection de la surface de l'œil (kératite infectieuse), «une complication grave pouvant entraîner une perte importante de la vision», indique Santé Canada. La complication la plus redoutée des chirurgiens reste l'ectasie cornéenne, une déformation progressive et irréversible de la cornée qui se manifeste quelques mois, voire quelques années, après l'opération et qui peut nécessiter une greffe de cornée. Selon les deux clients-mystères qui ont participé à l'enquête de Protégez-Vous, les cliniques ont souvent tendance à minimiser les risques potentiels, qui sont pourtant bien présents.

Les techniques laser
Le choix de la technique laser utilisée dépend du problème de vision, de l'âge du patient ainsi que des objectifs recherchés. Parmi les techniques employées au Québec pour corriger les différents problèmes de vision, voici les interventions qui pourraient être proposées:

- Kératectomie photoréfractive, ou photokératectomie réfractive (PRK): Cette technique tend à être délaissée au profit du Lasik. Elle consiste à enlever par grattage l'épithélium cornéen avant de traiter la zone interne de la cornée avec un laser excimère (ultraviolet) pour en ajuster la courbure. L'opération peut être douloureuse et le temps de récupération varie de 5 à 7 jours, voire un peu plus.

- Kératomileusis in situ au laser (Lasik): Cette technique est la plus utilisée au Québec. Elle consiste à découper une fine lamelle dans l'épaisseur de la cornée (avec un instrument à lame ou un laser) en conservant les cellules épithéliales en surface. Le chirurgien soulève ensuite cette lamelle, traite la cornée avec le laser excimère, puis remet le volet cornéen en place. La récupération demande un jour ou deux.

- Monovision: Cette intervention, effectuée avec le Lasik, a pour but de corriger l'œil dominant (celui que vous utilisez pour viser), afin de permettre une vision nette de loin et à laisser l'autre œil légèrement myope pour une vision claire de près. Il est recommandé de faire d'abord l'essai de lentilles de contact qui simulent l'effet de la monovision avant de choisir de se faire opérer.

- Laser Blended Vision,ou Laser PresbyVision: Avec cette technique, réalisée au Lasik, l'œil dominant est ajusté en vision de loin et intermédiaire, alors que l'œil dominé le sera pour la vision de près et intermédiaire. La tolérance à la différence de vision entre les deux yeux est plus grande qu'avec la monovision, mais il est tout de même recommandé de faire une simulation avant d'opter pour l'intervention.

- Relex Smile (Refractive Lens Extraction / Small Incision Lens Extraction): Approuvée par Santé Canada en juillet 2015, cette intervention n'est offerte que dans deux cliniques au Canada, dont celle du Dr Podtetenev, à Montréal. Au moyen d'un laser femtoseconde, utilisé jusqu'à présent uniquement pour découper le volet cornéen lors d'une procédure au Lasik, l'ophtalmologiste corrige la myopie et l'astigmatisme. Comme il n'y a pas de découpe et de soulèvement d'un volet de la cornée, les risques de sécheresse oculaire et d'affaiblissement de la cornée à la suite de l'intervention sont réduits. Par contre, le temps de récupération est plus long - une à deux semaines - et l'opération plus coûteuse que le Lasik sans lame.

À lire aussi dans le numéro de février 2016 de Protégez-Vous:

Alimentation

  • Soya: en manger ou pas? Le soya offrirait plusieurs bénéfices pour la santé, mais certains l'accusent d'être la source de différents maux. Est-il génétiquement modifié? Il réduirait les symptômes de la ménopause, préviendrait le cancer, ferait baisser le cholestérol. Protégez-Vous fait un tour d'horizon des principales allégations entourant cette légumineuse.
  • À l'épicerie: yogourts à boire. Les yogourts à boire se glissent facilement dans la boîte à lunch des enfants, mais la plupart des fabricants ajoutent de l'eau pour rendre leurs produits plus liquides. Protégez-Vous en a évalué 62 et les rares produits qui passent le test en matière de calcium se sont révélés trop sucrés.

Technologie

  • Ordis: un second souffle. Si rapides il y a quelques années à peine, de nombreux ordinateurs semblent aujourd'hui sur le point de rendre l'âme. Eh bien, avec un peu d'efforts, ceux-ci pourraient reprendre vie. Protégez-Vous présente des conseils ainsi que des tutoriels pour aider à améliorer les performances des ordinateurs et à mieux les protéger, qu'il s'agisse de MAC ou de PC.
  • Téléphones: propriété privée. Les téléphones intelligents sont de véritables cauchemars pour les défenseurs du droit à la vie privée. Heureusement, quelques réglages permettent de mieux protéger la vie privée.

Habitation

  • Guide d'achat: planchers chauffants. Ils offrent deux avantages majeurs, soit le confort ainsi que la réduction des coûts d'énergie. Protégez-Vous propose quelques conseils afin d'aider les consommateurs à choisir le produit qui leur convient le mieux (système électrique ou hydronique).

Finances personnelles, société et transports

  • Planification: 8 règles d'or revisitées. En matière de finances, les conseils se ramassent à la pelle. Il importe de déterminer ceux qui nous concernent.
  • Perdre son passeport: pas de panique! Marche à suivre pour obtenir un nouveau passeport et autres documents importants.
  • Vendre son auto: annoncer en ligne. Tout ce qu'il faut savoir pour concocter une annonce alléchante.

L'édition de février est vendue en kiosque (22 janvier), de même que dans les applications de Protégez-Vous pour tablettes iPad et Android. Le contenu de cette édition est accessible en ligne et sur tablette pour les abonnés.

Mieux consommer, mieux vivre, telle est la devise de Protégez-Vous, un organisme sans but lucratif indépendant entièrement voué à l'information et à l'éducation des consommateurs québécois depuis 40 ans. Au-delà du magazine qui a fait sa renommée et de ses guides hors-série, Protégez-Vous se déploie maintenant sur diverses plateformes numériques (les sites Protégez-Vous.ca et DataConso, l'accès mobile et tablette) accessibles en tout temps à plus de 100 000 abonnés. Protégez-Vous est membre de l'International Consumer Research and Testing, qui regroupe plus de 35 organisations réparties sur tous les continents et dont l'activité principale est de réaliser des tests sur des produits de consommation.

 

SOURCE Protégez-Vous

Renseignements : et demandes d'entrevues: Anne Dongois, relations médias, 514 826-2050, anne.dongois@videotron.ca

RELATED LINKS
http://www.pv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.