Protection de la forêt boréale : Waswanipi ne veut plus d'activités forestières dans la vallée de la rivière Broadback

WASWANIPI, QC, le 19 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Le Chef Marcel Happyjack de la Première Nation Crie de Waswanipi a prononcé une déclaration sans équivoque contre la poursuite du développement dans la dernière portion encore vierge de la forêt située dans la vallée de la rivière Broadback lors de l'audience publique du Comité d'examen des répercussions sur l'environnement et le milieu social (COMEX) qui se tenait dans sa communauté.

« Ces dernières décennies, la demande pour l'extraction des ressources sur notre territoire a conduit à des perturbations majeures de l'environnement et de la faune. À ce jour, 90 % de notre territoire ancestral a été défriché et segmenté par des routes forestières ayant pour résultat que des 62 lignes de piégeage allouées aux familles cries, seulement trois aujourd'hui demeurent intouchées par l'exploitation forestière », a déclaré le Chef Happyjack.

Depuis plusieurs années, le Conseil de Waswanipi et le Chef Happyjack revendiquent la protection complète de cette portion de forêt qui joue un rôle essentiel dans la sauvegarde du mode de vie cri et qui contribue à protéger des espèces en danger comme c'est le cas du caribou forestier, sur leur territoire ancestral Eeyou Istchee.

« Ce que nous dénonçons n'est pas nécessairement l'exploitation forestière comme tel, mais plutôt les routes prévues et les coupes planifiées sur le dernier 10 % de forêt vierge qui est actuellement vulnérable, non protégé des entreprises forestières. Puisque le Québec s'est engagé à protéger 50 % du territoire situé là où il a établi son Plan nord, il doit en toute logique protéger le dernier lot de forêt encore intact de la forêt boréale. Il ne faut pas déjà saboter le plan d'ensemble en permettant de nouvelles constructions de routes. Le temps est venu d'admettre que nous ne pouvons plus désormais ignorer les données existantes qui démontrent la validité de notre position sur l'urgent besoin d'une aire protégée dans la vallée de la rivière Broadback », a signifié le Chef Happyjack au COMEX.

Le comité du COMEX a plus spécifiquement pour mandat de se pencher sur le projet de développement de deux routes d'une longueur approximative de 126 kilomètres situées dans le secteur du km 105 de la Route de la Baie-James (Route 109) et du lac Quénonisca.

 

SOURCE Conseil de la Première Nation Crie de Waswanipi

Renseignements : SOURCE : Marie-Céline Charron, Cell: 514-250-7353, MCCharron@national.ca ; INFORMATION: Glen Cooper - Communication and Public Relations Officer, Glen.cooper@waswanipi.com, 819-753-2587 ; Steven Blacksmith, Directeur des Ressources naturelles, lastintactforest@waswanipi.com

Profil de l'entreprise

Conseil de la Première Nation Crie de Waswanipi

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.