Propos haineux : la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse appelle au respect de la Charte

MONTRÉAL, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - Devant les manifestations et les propos dégradants ciblant les femmes, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse rappelle que le discours haineux discriminatoire est inacceptable.

Le président de la Commission, Jacques Frémont, a tenu aujourd'hui à exprimer ses vives inquiétudes à la suite d'informations rapportant des incidents violents à l'endroit de femmes dans l'espace public.

Par ailleurs, il s'est dit préoccupé du discours véhiculé par le mouvement PEGIDA qui cible la communauté musulmane et alimente l'islamophobie. La nouvelle branche québécoise du mouvement fondé en Allemagne, prévoit manifester dans le Petit Maghreb à Montréal samedi pour dénoncer « l'islamisation du Québec ».

M. Frémont a appelé au respect des principes contenus dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec qui protège le droit à l'égalité de tous et toutes et interdit la discrimination et le harcèlement fondés notamment sur le sexe, la religion ainsi que l'origine ethnique.

Il a aussi précisé que le harcèlement sexuel est une violation des droits de la personne qui est interdit non seulement dans les lieux de travail, mais aussi dans les lieux publics. « C'est un acte de domination et un abus de pouvoir », a-t-il dit. Il a déploré les événements qui ont été récemment rapportés concernant l'appel au viol ciblant des femmes journalistes, notamment durant le défilé de la Saint-Patrick, et une porte-parole du mouvement étudiant visée par un graffiti violent à l'Université de Montréal.

« La discrimination et le harcèlement ont de sérieuses conséquences pour les personnes qui la subissent et entraînent un sentiment d'exclusion et de dévalorisation », a ajouté le président de la Commission.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l'intérêt de l'enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l'application de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics.

Pour en savoir plus : consulter le mémoire de la Commission sur la lutte à l'intimidation http://www.cdpdj.qc.ca/Publications/memoire_intimidation_consultation-publique.pdf

Source :
Patricia Poirier
514 873-5146 ou 1 800 361-6477 poste 358
patricia.poirier@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Google+

SOURCE Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Renseignements : Source : Patricia Poirier, 514 873-5146 ou 1 800 361-6477 poste 358, patricia.poirier@cdpdj.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.cdpdj.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.