Prolongement de la route 138 : une fausse promesse du gouvernement Couillard ?

PAKUA SHIPI, QC, le 8 avril 2016 /CNW Telbec/ - Il y a un an jour pour jour, le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, dévoilait les grandes lignes de son « Plan Nord à l'horizon 2035 ». Dans une ambiance festive à Montréal et à des milliers de kilomètres des communautés du Nord, il annonçait en grandes pompes ce qu'il qualifiait de « principes fondamentaux de développement adaptés aux réalités des communautés autochtones et respectant les priorités qu'elles se sont données ».

Dans une lettre datée du 7 mai 2015 adressée au Chef Denis Mesténapéo, Philippe Couillard exprimait sa fierté d'être partenaire du projet de construction d'un tronçon de 35 km de la route 138 entre La Tabatière et Tête-à-la-Baleine avec les Innus de Pakua Shipi, contribuant ainsi au développement économique et social et à la formation de la jeunesse Innue par la mise en place d'un chantier-école.

Malgré des rencontres et des demandes répétées auprès du gouvernement et de ses représentants pour leur rappeler l'importance de respecter leurs promesses, force est de constater que rien n'a encore bougé et rien n'indique que le gouvernement respectera sa volonté de contribuer de façon concrète au développement de Pakua Shipi et de sa jeunesse.

« Cet investissement de 232 millions $ pour le prolongement la route 138 représentait l'annonce tant attendue par les membres de ma communauté et le fruit du travail accompli au cours des dernières années, sous mon leadership, pour mener à terme notre proposition de chantier-école. Notre enthousiasme, porté par ces belles paroles du premier ministre, nous permettait enfin de redonner espoir à nos jeunes qui rêvent depuis trop longtemps d'emplois, de formation, de prise en charge et de conditions de vie acceptables », a déploré le Chef Denis Mesténapéo.

« Alors que nous avons convenu d'un projet de société pour relever nos conditions socioéconomiques et que nous avons choisi la voie de l'autonomie, devons-nous comprendre que monsieur Couillard nous laisse tomber, qu'il nous a menti ? Combien de fois encore vais-je devoir répéter aux jeunes de ma communauté qui viennent cogner à ma porte de patienter ? J'ai beau me répéter, mais il arrive un temps où les jeunes perdent l'espoir qui les gardent sur le bon chemin. Je vis constamment avec ce poids sur mes épaules et à titre de chef de ma communauté, je ne laisserai aucun gouvernement donner de faux espoir à mes jeunes. Je me battrai jusqu'au bout », a affirmé le Chef Mesténapéo.

Les objectifs des Innus de Pakua Shipi en termes de formation, de développement économique et d'employabilité pour les communautés autochtones et non-autochtones de la région de la Basse-Côte-Nord font consensus et ont reçu l'appui du milieu, incluant M. Randy Jones, maire de Gros-Mécatina.

« Le désenclavement de la Basse-Côte-Nord représente un chantier qui s'échelonnera sur une période de 10 ans et rendra service à tout le monde. Il n'y a rien de plus cruel que de faire des promesses à des jeunes et de ne pas respecter sa parole. Le gouvernement a l'obligation de s'engager rapidement à mettre en place le chantier-école tel que proposé par la communauté innue de Pakua Shipi », a déclaré le maire Jones.

Qu'attend le gouvernement Couillard pour passer de la parole aux actes ?

 

SOURCE Conseil des Innus de Pakua Shipi

Renseignements : Guy Bellefleur, (418) 560-6124, gbfleur@globetrotter.net

Profil de l'entreprise

Conseil des Innus de Pakua Shipi

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.