Projet Optilab - Les pertes d'emplois, d'expertise et de qualité des services à la population confirmées

LÉVIS, QC, le 28 sept. 2016 /CNW Telbec/ - Les inquiétudes de la CSN se confirment : le projet d'implantation d'Optilab aura pour conséquence de nombreuses pertes d'emplois partout au Québec ainsi qu'une diminution dans l'expertise et dans la qualité des services à la population.

« C'est catastrophique, a laissé tomber le vice-président de la CSN, Jean Lacharité. Comme on le craignait, le ministre est en train de se prêter à une supercentralisation des prélèvements en créant des laboratoires centraux (serveurs) et en conservant des laboratoires-dépanneurs périphériques qui ne s'occuperont que des cas très urgents. De l'improvisation mur à mur qui aura de graves répercussions sur la vie des gens. »

Horizon dans les régions
Les coupes touchent toutes les catégories d'emplois et tournent autour de réductions de 20 % des heures travaillées. Au Saguenay, 44 postes de techniciennes et techniciens seront coupés, pour un réaffichage de 8 postes au laboratoire serveur de Chicoutimi. Au Bas-Saint-Laurent, une diminution de 20 % des heures travaillées a été annoncée sur cinq ans. Dans les Laurentides, dans Lanaudière et à Laval, des coupes de 10 à 15 % ont été annoncées, ce qui fera passer de 540 à 412 postes. Sur la Côte-Nord, on dit qu'il est impossible de dresser le portrait des besoins en matière de ressources humaines. Encore une fois, de l'improvisation pure et simple.

« La tendance est la même partout au Québec : le gouvernement est en train de se prêter à des coupes de postes, soit par des suppressions de postes occasionnels, des compressions d'heures directes ou encore par de l'attrition. Son plan est d'y parvenir sur une période d'au plus cinq ans. C'est odieux. Il est évident que les services à la population seront affectés », enchaîne la vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux, Mélissa Gaouette.

« Le gouvernement n'est même pas en mesure de dire combien coûtera son système de mégalaboratoires, comment peut-il prétendre réaliser des économies ? De toute façon, on ne peut pas couper des heures pour tenter de sauver des millions et penser qu'il n'y aura pas d'impacts sur la qualité des services et l'expertise de la main-d'œuvre », enchaîne la vice-présidente de la Fédération des professionnèles, Nancy Corriveau.

« On a déjà dénoncé à plusieurs reprises les distances considérables qu'auront à parcourir les échantillons prélevés, sans compter le trafic sur les routes, les travaux de construction, les intempéries. Le réseau a déjà été considérablement affaibli et désorganisé par la loi 10. La CSN est la seule à avoir un comité sur la main-d'œuvre en technologie médicale. Nous demandons au gouvernement d'imposer un moratoire sur Optilab, d'appliquer la lettre d'entente et de rencontrer la CSN pour discuter de cette réorganisation », conclut le vice-président de la CSN, Jean Lacharité.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

 

SOURCE CSN

Renseignements : Ariane Gagné, Conseillère aux communications CSN, 514 349-1300

RELATED LINKS
http://www.csn.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.