Projet Montréal souhaite que la Ville étudie les retombées potentielles des véhicules autonomes

MONTRÉAL, le 6 mai 2016 /CNW Telbec/ - Les véhicules autonomes sont à nos portes. Déjà, quelque 1,5 million de kilomètres ont été parcourus par de tels véhicules aux États-Unis et leur commercialisation à grande échelle est prévue entre 2017 et 2020. Projet Montréal estime que la Ville de Montréal doit étudier dès maintenant les retombées positives et les impacts négatifs de l'arrivée de ces véhicules afin d'y être préparée. « L'arrivée des véhicules autonomes est inéluctable. Se fermer les yeux n'est pas une option. La Ville de Montréal doit se préparer à leur arrivée et déterminer l'encadrement requis afin d'en tirer les plus grands bénéfices possibles », a expliqué Craig Sauvé, porte-parole de l'Opposition officielle en matière de transport.

Le partenariat annoncé mercredi par Fiat Chrysler et Google pour le développement de véhicules autonomes et les lois adoptées récemment par l'Ontario ainsi que quatre états américains et Washington D.C. pour permettre les voitures autonomes sur leur territoire sont, selon Projet Montréal, des signes évidents de l'arrivée imminente des véhicules autonomes. « Même le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, admet que ce nouveau mode de transport est à nos portes. Nous encourageons le maire Denis Coderre à faire en sorte que Montréal soit prête pour l'arrivée de cette nouvelle technologie afin qu'elle puisse profiter pleinement des retombées positives des véhicules autonomes et mitiger efficacement leurs impacts négatifs », a ajouté Craig Sauvé.

Les véhicules autonomes auront un impact important sur les infrastructures à construire, l'économie, l'aménagement des villes, le développement urbain, le développement des transports collectifs et actifs, et le transport des marchandises. La compréhension de ce nouveau mode de transport sera essentielle à une planification réussie des villes. « Les véhicules autonomes pourraient permettre de réduire la congestion. Il est donc permis d'envisager que les infrastructures routières pourraient désormais être moins imposantes, que les villes pourraient éliminer une partie des espaces de stationnement devenus excédentaires et qu'elles pourraient repenser la place accordée aux bus, aux cyclistes, aux piétons et aux espaces verts. Toutefois, ces véhicules pourraient aussi favoriser l'étalement urbain, accroître la culture du « tout à l'auto »  et avoir un effet perturbateur sur les emplois liés au domaine du transport. Les véhicules autonomes pourraient changer le paysage de Montréal. Y réfléchir maintenant est une nécessité », a conclu Sylvain Ouellet, porte-parole en matière d'environnement.

Une motion en ce sens sera déposée au conseil municipal du 16 mai. Pour la consulter, cliquez ici : http://bit.ly/vehicules-autonomes.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.