Projet Énergie Est - Le Québec doit reprendre le leadership

QUÉBEC, le 1er avril 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Marie-Victorin et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'énergie et de ressources naturelles, Bernard Drainville, ainsi que le député de Jonquière et porte‑parole en matière de développement durable et d'environnement, Sylvain Gaudreault, exigent du gouvernement libéral qu'il reprenne le leadership dans le dossier du projet Énergie Est de TransCanada.

« L'abandon du projet de construction du port pétrolier est une belle victoire pour les citoyens du Québec et de Cacouna, avec qui nous avons mené cette longue bataille. Néanmoins, cette décision de TransCanada vient nous rappeler qu'après plusieurs mois, les Québécois ne connaissent toujours pas le tracé définitif du pipeline. Le gouvernement doit reprendre le plein contrôle du dossier. La situation a assez duré », a déclaré Bernard Drainville.

Par ailleurs, le gouvernement n'a toujours pas obtenu les documents de TransCanada, ce qui l'empêche de déclencher les travaux du BAPE. « Nous demandons au gouvernement de faire pression sur la compagnie pour qu'elle dépose immédiatement au ministère de l'Environnement les documents complets qui sont nécessaires au déclenchement des consultations du BAPE, car celles‑ci doivent se tenir le plus rapidement possible », a déclaré Sylvain Gaudreault.

Le gouvernement doit en effet mettre son pied à terre et exiger que TransCanada dépose, notamment, le tracé définitif du pipeline et les plans d'urgence en cas de déversement pétrolier. « Jusqu'à quand le gouvernement attendra-t-il pour connaître les plans de TransCanada? À ce jeu du chat et de la souris, c'est au gouvernement du Québec d'imposer ses règles, car c'est de notre intégrité territoriale dont il est question, ici. Dans ce dossier, le Québec doit cesser d'être à la traîne de TransCanada et de l'Office national de l'énergie », a ajouté Bernard Drainville.

« Nous demandons également au gouvernement d'appeler le projet de loi 390 pour que le Québec devienne souverain en matière environnementale. Peu importe qu'il y ait un port pétrolier ou non, c'est au Québec, donc aux Québécois, de prendre les décisions quant à ce qui se passera ou non sur leur territoire », a conclu Sylvain Gaudreault.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.