Projet d'usine de silicium subventionné par le gouvernement - Les travailleurs de Silicium Québec manifestent leur inquiétude

QUÉBEC, le 11 juin 2014 /CNW Telbec/ - Rassemblés sur la colline Parlementaire, les membres de la section locale 184 d'Unifor qui travaillent à l'usine Silicium Québec de Bécancour sont inquiets des projets du gouvernement. En effet, celui-ci s'apprêterait à aider la compagnie FerroAltantica pour l'implantation d'une usine de silicium au Québec. « Nous n'avons rien contre les projets créateurs d'emplois, mais quand ce même projet risque aussi d'entraîner des pertes ailleurs, on ne suit plus », a commenté Michel Ouimet, directeur québécois d'Unifor.

Unifor déplore que le gouvernement favorise des nouvelles entreprises au détriment de celles qui sont déjà en activité menaçant leur existence et les emplois qui y sont rattachés. Ainsi, selon les informations qui ont circulé jusqu'à présent, le projet bénéficierait d'une entente avec le gouvernement garantissant des tarifs d'électricité à prix réduit, de congés de taxes pour une période de 10 ans et d'un prêt important via Investissement Québec.  Pour Unifor, cette situation est inéquitable puisque le gouvernement aide ainsi une entreprise sans offrir l'équivalent à celle qui est déjà en place.

Il faut savoir que le marché canadien de silicium est déjà entièrement comblé par la production de l'usine de Bécancour qui est la seule au Canada« Le fait que le gouvernement consente des avantages indus à un compétiteur de Silicium Québec, mettant ainsi les emplois en danger, n'a pas de bon sens. Ce dossier est en fait très similaire à celui du projet de cimenterie de Port-Daniel où là encore, il nous apparaît incompréhensible que le gouvernement puisse approuver un projet qui, tout en créant des emplois dans une région, risque d'entraîner des pertes ailleurs » a expliqué Joseph Gargiso, directeur adjoint d'Unifor.

Unifor qui représente les 130 travailleuses et travailleurs de l'usine de Silicium Québec s'est d'ailleurs adressé au ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, afin de le rencontrer et de discuter du dossier.

À propos
Pendant près de deux ans, le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) ont entrepris le processus de création d'un nouveau syndicat. Ainsi, le 31 août 2013, le syndicat Unifor a été créé lors de son congrès de fondation à Toronto. Il représente plus de 300 000 membres au Canada et compte près de 55 000 membres au Québec. Unifor est affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).


SOURCE : Syndicat Unifor Québec

Renseignements :

Sources : Unifor-Québec | www.uniforquebec.org
Renseignements : Marie-Andrée L'Heureux, responsable des communications, Unifor-Québec, 514 916-7373, marie-andree.lheureux@unifor.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.