Projet de règlement sur les travaux bénévoles en construction - « La déresponsabilisation de l'État va trop loin » - Louise Chabot, présidente de la CSQ

MONTRÉAL, le 26 avril 2017 /CNW Telbec/ - L'annonce de la ministre responsable du Travail, Dominique Vien, du dépôt du projet de règlement sur les travaux bénévoles de construction à l'effet de modifier la loi R-20 - Loi sur les relations du travail - inquiète la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

« Les gestes de solidarité que démontrent les bénévoles au Québec sont un acquis précieux pour notre société, tout comme les parents bénévoles qui s'impliquent dans la vie scolaire de leurs enfants. Nous n'en sommes pas là. C'est le transfert des responsabilités de l'État vers la bonne volonté des bénévoles qui pose problème. L'entretien des écoles relève de l'État et de son personnel de soutien. Que le gouvernement en soit rendu à adopter un règlement pour encadrer le bénévolat dans la construction est alarmant quant à son rôle envers la population », soutient Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Des questionnements

Plusieurs questions demeurent sans réponse. Entre autres, la Centrale s'interroge sur les modalités qui protègeront les bénévoles. Aura-t-on l'obligation de les inscrire pour qu'ils puissent bénéficier des dispositions de la Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles (LATMP)? Rappelons que l'inscription des bénévoles dans la loi actuelle est facultative.

Des constats

Il semble bien que la précipitation soit mère de l'inaction en ce qui a trait aux décisions du gouvernement libéral. Sa soudaine fièvre à énoncer un nouveau règlement sur la question bénévole en construction, alors qu'il en avait la possibilité depuis 2011, est étrange. Il donne plutôt l'impression de surfer sur la solidarité témoignée envers les parents bénévoles pour se désengager de son rôle de financer adéquatement les écoles.

La présidente de la CSQ dénonce « la promptitude de la ministre Vien à agir sur cette question, alors qu'elle ne donne aucune indication sur des dossiers nettement plus importants, comme la modification de la Loi sur les normes du travail, annonce faite par la ministre en février dernier lors du Rendez-vous de la main-d'œuvre. C'est là un sujet qui concerne l'ensemble des travailleuses et travailleurs ».

La CSQ suivra de très près le projet de règlement sur les travaux bénévoles en construction. « Le désengagement de l'État va trop loin. Les travailleuses et travailleurs n'ont pas à subir les conséquences de l'action à la pièce », conclut la leader syndicale.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Twitter : @csq_centrale

 

SOURCE Centrale des syndicats du Québec

Renseignements : Christine Marceau, Attachée de presse CSQ, Téléphone : 514 235-5082, Courriel : marceau.christine@lacsq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.