Projet de loi sur la divulgation d'actes répréhensibles - «Le gouvernement libéral doit protéger tous les dénonciateurs » - Amir Khadir

MONTRÉAL, le 28 janv. 2016 /CNW Telbec/ - « Le projet de loi actuel rate la cible et n'offre aucune protection à la vaste majorité des témoins d'actes répréhensibles », déplore le député de Mercier, Amir Khadir. François Beaudry, un lanceur d'alertes qui a contribué à faire la lumière sur le scandale de la corruption au Québec, lance aujourd'hui un vibrant témoignage qui appelle le gouvernement à se doter d'une loi qui puisse protéger tous les dénonciateurs, autant du secteur privé que public.

« François Beaudry est sans équivoque : le gouvernement n'a aucune bonne raison d'exclure les employés du secteur privé de son projet de loi 87 qui vise à protéger les dénonciateurs d'actes répréhensibles, mais seulement dans le secteur public. Le projet de loi ne s'applique pas plus au monde municipal, un oubli incompréhensible sachant ce que l'on sait sur Laval et Mascouche. Adopté tel quel, c'est un coup d'épée dans l'eau. Le projet de loi ne sera d'aucune utilité pour une employée de banque témoin d'évasion fiscale, un employé de centre d'hébergement privé pour personnes âgées témoin de maltraitance ou un ingénieur témoin de pots de vin dans une firme de génie-conseil », tonne M. Khadir.

Québec solidaire dénonce l'attitude du gouvernement libéral qui a refusé d'entendre les témoignages de lanceurs d'alertes du secteur privé en commission parlementaire. « Quel mépris! Écouter les dénonciateurs du secteur privé, il aurait compris que leurs vies peuvent vite devenir un enfer : dépression, chômage, menaces, harcèlement, endettement. Je pense à Ken Pereira et Stéphanie Bérard sans qui la commission Charbonneau n'aurait jamais été mise sur pied. »

Le projet de loi 87 passe à côté de la recommandation phare de la Commission Charbonneau qui presse le gouvernement de protéger les lanceurs d'alerte à la fois dans les organismes publics et les entreprises privées. Même si les commissaires Lachance et Charbonneau étaient unanimes sur cette recommandation, le ministre Coiteux préfère jeter de la poudre aux yeux au lieu de s'attaquer au problème dans son ensemble. La Commission Charbonneau a pourtant démontré que les employés dans le secteur privé, souvent plus vulnérables que dans le secteur public, étaient des collaborateurs essentiels pour mettre un frein à la corruption et la collusion », rappelle M. Khadir.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse | Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.