Projet de loi no 70 - Le ministre Blais refuse d'abandonner les nouveaux demandeurs

QUÉBEC, le 25 août 2016 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, tient à réagir aux propos tenus cette semaine en commission parlementaire par le Parti Québécois et Québec solidaire ainsi que par le porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Serge Petitclerc.

Pour le ministre, il n'est plus acceptable qu'une personne contrainte à recevoir de l'aide sociale ne puisse bénéficier d'un accompagnement personnalisé visant à lui permettre d'améliorer son employabilité et, ultimement, d'occuper un emploi.

Rappelons qu'actuellement, une personne peut demeurer prestataire de l'aide sociale sans jamais rencontrer un agent d'aide à l'emploi. « Les opposants au projet de loi no 70 nous reprochent d'agir sans connaître les motifs réels qui amènent en moyenne 17 000 personnes aptes au travail à recourir à l'aide sociale pour une première fois chaque année. Pourtant, le projet de loi no 70 vise justement à rendre obligatoire une rencontre avec un nouveau demandeur afin de connaître les raisons qui l'ont conduit à demander à bénéficier de l'aide sociale et, encore plus important, à définir l'aide que nous pouvons lui apporter pour qu'il s'en sorte. Le statu quo n'est plus acceptable », a affirmé le ministre Blais.

Selon les données recueillies par le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale, le Programme objectif emploi aurait permis d'aider plus de 10 000 hommes et plus de 7 000 femmes aptes au travail qui en étaient à leur première demande d'aide sociale en 2014-2015. De ce nombre, 13 000 nouveaux demandeurs étaient âgés de moins de 35 ans.

Source :
Simon Laboissonnière
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Emploi
et de la Solidarité sociale
et ministre responsable de la
région de la Capitale-Nationale
Tél. : 418 643-4810

 

Adultes primo-demandeurs admissibles au Programme objectif emploi¹
selon les régions
(avril 2014 à mars 2015)

Région

Nombre

%

01 - Bas-Saint-Laurent

262

1,5 %

02 - Saguenay-Lac-St-Jean

555

3,2 %

03 - Capitale-Nationale

1 015

5,8 %

04 - Mauricie

611

3,5 %

05 - Estrie

747

4,3 %

06 -  Île-de-Montréal

6 817

39,0 %

07 - Outaouais

1 181

6,8 %

08 - Abitibi-Témiscamingue

233

1,3 %

09 - Côte-Nord

92

0,5 %

10 - Nord-du-Québec

83

0,5 %

11 - Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

214

1,2 %

12 - Chaudière-Appalaches

377

2,2 %

13 - Laval

878

5,0 %

14 - Lanaudière

767

4,4 %

15 - Laurentides

881

5,0 %

16 - Montérégie

2 334

13,3 %

17 - Centre-du-Québec

433

2,5 %

ZZ - Inconnue

5

0,0 %

Ensemble du Québec

17 485

100,0 %

  1. Sont exclus les demandeurs d'asile, les adultes recevant une prestation spéciale pour toxicomanie, les adultes en établissement (personnes hébergées, ex-détenus en période de réinsertion sociale, résidence d'accueil, etc.) de même qu'un des deux adultes formant un couple dans lequel les deux adultes sont primo-demandeurs, et ont un enfant âgé de moins d'un an.

Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale
Direction de la statistique, de l'information de gestion et du suivi de la performance, 27 mai 2016.

 

SOURCE Cabinet du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Renseignements : Simon Laboissonnière, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Tél. : 418 643-4810

RELATED LINKS
http://www.mess.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.