Projet de loi no 115 : L'Ordre des pharmaciens du Québec appelle à s'attaquer à la maltraitance organisationnelle à l'égard des personnes aînées et vulnérables

MONTRÉAL, le 19 oct. 2016 /CNW Telbec/ - L'actualité médiatique des derniers jours, rapportée notamment dans le Journal de Montréal et celui de Québec, ainsi que les résultats des enquêtes du syndic de l'Ordre des pharmaciens du Québec démontrent la persistance de pratiques déviantes et de maltraitance organisationnelle de la part des gestionnaires de résidences pour personnes aînées, impliquant des pharmaciens et différents acteurs du secteur de la pharmacie sur lesquels l'Ordre ne peut exercer aucune juridiction. Dans ce contexte, l'Ordre des pharmaciens du Québec demande instamment à la ministre Charbonneau de tenir compte des recommandations incluses dans son mémoire dans le cadre des consultations menant au projet de loi no 115, présenté à l'Assemblée nationale aujourd'hui, visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité.

« Dans le contexte du vieillissement de la population et de l'augmentation constante des coûts de la santé, il est impératif que le Québec se dote des moyens nécessaires pour prévenir la fraude et la collusion de quelques intervenants corporatifs et professionnels au détriment des personnes aînées et vulnérables, pouvant constituer une forme de maltraitance, a déclaré Bertrand Bolduc, président de l'Ordre des pharmaciens du Québec. L'Ordre demande le pouvoir d'enquêter et de sanctionner les firmes commerciales telles que les chaînes, les bannières et les grossistes dans le secteur de la pharmacie, et ce, en toute logique et en toute continuité avec les recommandations de la Commission Charbonneau dans le secteur de la construction. »

À l'égard de l'une de ses recommandations, l'Ordre demande que soit précisé à l'article 9 du projet de loi que tout exploitant d'une résidence privée pour aînés soit tenu d'informer ses résidents, dans le cadre d'une politique, que le droit de choisir son pharmacien n'est pas négociable. Cette exigence doit être assortie du pouvoir de vérification et éventuellement de sanction par un organisme externe.

Recommandations de l'Ordre des pharmaciens du Québec dans son mémoire  (Consultations dans le cadre du plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022, disponible à l'adresse suivante : http://www.opq.org/doc/media/2475_38_fr-ca_0_memoire_opq_plan_action_maltraitance_aines_2017_2022.pdf)

 L'Ordre a recommandé :

  • Que le Secrétariat aux aînés appuie et recommande les modifications législatives et réglementaires proposées par l'Ordre à la Loi sur l'assurance-médicaments et au Règlement sur les conditions d'obtention d'un certificat de conformité et les normes d'exploitation d'une résidence privée.
  • Que le Plan d'action prévoie des communications auprès des personnes vivant en résidences pour personnes aînées afin de mieux les informer de leurs droits au secret professionnel et au libre choix de leur professionnel de la santé.
  • Que le Plan d'action prévoie des mesures afin de contrer les pratiques déviantes de certaines résidences pour personnes aînées en matière de dirigisme, soit l'interdiction pour une résidence d'exiger des frais supplémentaires ou de refuser des services professionnels à une personne aînée lorsque celle-ci exerce librement ses droits en choisissant son professionnel de la santé et l'intégration des critères relatifs au respect du consentement et au libre choix du professionnel de la santé dans le cadre des inspections inhérentes au certificat de conformité et aux normes d'exploitation des résidences privées.

M. Bertrand Bolduc, président de l'Ordre, est disponible aujourd'hui pour entrevue jusqu'à 18h30.

L'Ordre des pharmaciens du Québec

L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe plus de 9000 pharmaciens. Plus de 6700 d'entre eux exercent à titre de salarié ou de propriétaire dans près de 1900 pharmacies privées et plus de 1600 pratiquent au sein des établissements publics de santé du Québec. Plus de 800 pharmaciens œuvrent notamment à titre d'enseignant ou pour des organismes publics, associatifs ou communautaires.

 

SOURCE ORDRE DES PHARMACIENS DU QUEBEC

Renseignements : Carl Allen, directeur des communications, Tél. : 514 284-9588 / Cell : 514 808-5556, Courriel : callen@opq.org

RELATED LINKS
www.opq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.