Projet de loi no 100 - Il est temps d'aller de l'avant

QUÉBEC, le 25 mai 2016 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec ne doit pas se laisser amadouer par le chant des sirènes d'Uber, qui marchande des cacahuètes à la dernière minute après s'être moquée des lois du Québec et de ses législateurs depuis deux ans. Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM-Métallos) presse les parlementaires d'adopter le projet de loi no 100 pour mettre fin au mauvais mélodrame d'Uber et permettre enfin à l'industrie du taxi d'envisager l'avenir avec confiance et de consacrer ses énergies à se moderniser.

« Des "peanuts"! Voilà ce qu'Uber nous promet avec son ton faussement conciliant. Elle cherche encore des faux-fuyants pour contourner les lois québécoises en proposant un permis total de 100 000 $ pour TOUTE ses voitures », a réagi le porte-parole du RTAM-Métallos, Benoît Jugand.

Cette compagnie n'a aucunement respecté le cadre législatif jusqu'à présent et ne se montre pas plus ouverte à le faire dans l'avenir, à moins que ce dernier soit taillé sur mesure pour lui poser le moins de contraintes financières possible. « Nous invitons les législateurs à ne pas se laisser endormir par le chant des sirènes d'Uber. Le gouvernement du Québec doit préserver la cohérence de ses lois et veiller à ce qu'elles soient respectées. Ce mauvais mélodrame a assez duré. Le projet de loi no 100 doit être porté aux voix et l'industrie du taxi doit pouvoir se consacrer à se moderniser plutôt qu'à se défendre contre une multinationale qui pratique le capitalisme prédateur », poursuit Benoît Jugand.  

QUELQUES MODIFICATIONS

Le RTAM-Métallos a proposé de légères modifications au projet de loi, notamment pour interdire une modulation des tarifs selon l'achalandage et empêcher une compagnie d'accaparer un trop grand nombre de permis. Il suggère en outre de procéder à des études sur la régulation des quotas. 

Le RTAM-Métallos réitère la nécessité d'une association professionnelle regroupant les chauffeurs et intermédiaires. « On commence à parler de codes d'éthique. Nous sommes d'accord, mais nous croyons qu'une association professionnelle doit faire contrepoids dans ce mécanisme pour que la voix des chauffeurs et propriétaires soit réellement prise en compte et que la modernisation de l'industrie se fasse AVEC eux », fait valoir le coordonnateur du RTAM-Métallos, Mario Denis.

À propos du RTAM-Métallos
Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM) est l'organisation la plus représentative de l'industrie du taxi. Elle compte près de 4000 membres issus de l'industrie du taxi et du camionnage, affilié au Syndicat des Métallos.

Le RTAM-Métallos sera entendu à 15 h 45 à la Commission parlementaire et son porte-parole pourra ensuite répondre aux questions des journalistes. On peut consulter le mémoire en ligne ici http://ow.ly/o0Tn300zUkC 

 

SOURCE Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM)

Renseignements : Jocelyn Desjardins, (RTAM), 514 604-6273, communications@rtam-metallos.ca

RELATED LINKS
http://www.metallos.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.