Projet de loi fédéral en éducation : Les Premières Nations du Québec et du Labrador ne cèderont pas à la menace

WENDAKE, QC, le 27 mars 2013 /CNW Telbec/ - Les chefs de l'APNQL ont réaffirmé ce matin, d'une voix forte et unanime, leur opposition au projet fédéral d'une législation sur l'éducation des Premières Nations, malgré la menace de représailles de la part des représentants du gouvernement fédéral. Au cours d'une rencontre tenue ce matin à Wendake, les chefs et les représentants en éducation ont déposé aux représentants d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada une Déclaration politique formelle. Ils ont affirmé, par le biais de cette Déclaration, que toute initiative visant la prestation de services éducatifs aux Premières Nations prise unilatéralement par le gouvernement fédéral et l'action unilatérale entreprise par le gouvernement fédéral en proposant une loi en éducation entre directement en conflit avec la compétence juridique des Premières Nations, incluant celles qui ont le contrôle sur l'éducation de leurs membres depuis des décennies.

« La Déclaration de chefs de l'APNQL réaffirme les fondements politiques et juridiques sur lesquels s'appuie l'éducation des Premières Nations. La Déclaration rappelle aussi l'engagement des Premières Nations, des chefs, des enseignantes et enseignants, des parents et des jeunes à travailler ensemble, et, avec le gouvernement fédéral, à améliorer les services éducatifs chez les Premières Nations. Or, le gouvernement fédéral ne l'entend pas ainsi et veut imposer un projet de loi, dont la principale utilité est de lui permettre d'échapper à ses responsabilités. Les Premières Nations s'attendent à subir des représailles de la part du fédéral à la suite de leur opposition au projet de loi fédéral. Je tiens ici à prévenir le gouvernement fédéral, et plus particulièrement le ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord, Bernard Valcourt, que nous n'accepterons pas que nos élèves, nos étudiants, nos enseignants et nos organisations en éducation subissent des représailles à la suite de cette position politique, fondamentale et légitime, adoptée par leurs chefs », déclare le chef de l'APNQL, Ghislain Picard.

« La stratégie gouvernementale est troublante. Le geste unanime posé ce matin est non seulement symbolique, mais hautement politique. Il n'est pas question de sacrifier nos structures. Nous sommes unis et solidaires dans la position. », a déclaré le grand chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui.

« Nous sommes des nations, nous avons le droit de gérer notre éducation. Nous avons démontré notre unité. Nous ferons le suivi de ce dossier dans l'unité », a déclaré le chef de Kitigan Zibi, Gilbert Whiteduck.

À propos de l'APNQL
L'APNQL est l'organisme régional qui regroupe les 43 chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. Pour information : www.apnql-afnql.com.

SOURCE : ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements :

Mélanie Vincent
(418) 842-5020
(418) 580-4442
apnql@apnql-afnql.com

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.