Projet de loi en matière d'adoption - Un projet de loi dans l'intérêt des enfants

MONTRÉAL, le 13 juin 2012 /CNW Telbec/ - L'Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ) accueille favorablement le dépôt du projet de loi sur l'adoption québécoise aujourd'hui à l'Assemblée nationale. À l'instar d'autres provinces et pays, il est primordial que le Québec mette de l'avant de nouveaux modèles d'adoption. Les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) souhaitent d'ailleurs depuis longtemps la modernisation des dispositions législatives en matière d'adoption, particulièrement depuis l'entrée en vigueur des modifications de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), le 9 juillet 2007.

L'ACJQ avait présenté un mémoire lors des consultations en commission parlementaire sur l'avant-projet de loi déposé en 2010. Le projet de loi annoncé aujourd'hui permet de croire que certaines de ses préoccupations ont été prises en considération et qu'il répond davantage aux situations vécues par certains enfants en plus de réduire les écarts entre les dispositions législatives actuelles et l'évolution des réalités sociales et familiales. L'ACJQ entend faire une analyse plus poussée du projet de Loi et souhaite être entendue lors des prochaines consultations parlementaires.

Les nouvelles options que sont l'adoption sans rupture du lien de filiation et la possibilité d'établir une entente de communication entre les parents adoptifs et les parents d'origine doivent être vues comme des alternatives pouvant répondre à la situation et aux besoins particuliers de certains enfants. Pour d'autres, l'adoption plénière correspondra davantage à leur intérêt. De plus, l'ACJQ accueille favorablement la reconnaissance de l'adoption coutumière, selon certaines balises, pour les enfants des communautés autochtones.

La situation de chaque enfant dirigé vers l'adoption commande une évaluation rigoureuse qui tient compte des caractéristiques et des besoins de chacun. Tout en assurant ces évaluations, les centres jeunesse ont la responsabilité de réaliser l'évaluation psychosociale des postulants à l'adoption et de procéder au jumelage le plus approprié visant à trouver une famille qui répond aux besoins et à l'intérêt de chaque enfant. L'enracinement familial d'un enfant, son sentiment d'appartenance et sa stabilité doivent être au cœur de toute démarche d'adoption.

Les centres jeunesse ont également le mandat d'effectuer les recherches d'antécédents sociobiologiques et les retrouvailles pour les personnes adoptées et les parents biologiques. L'ACJQ reconnaît toute l'importance pour une personne adoptée de connaître ses origines et se dit favorable à l'approche prônée par le projet de loi qui tient compte des nouvelles réalités sociales et du respect des parties concernées.

L'Association des centres jeunesse du Québec est le regroupement des 16 centres jeunesse, établissements spécialisés à vocation régionale. Les centres jeunesse sont responsables de l'application de la Loi sur la protection de la jeunesse, de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents et des dispositions législatives de l'adoption. Ils ont pour mission de fournir, partout sur le territoire du Québec, des services psychosociaux ou de réadaptation à 113 000 enfants, jeunes et familles en difficulté.


SOURCE ASSOCIATION DES CENTRES JEUNESSE DU QUEBEC (ACJQ)

Renseignements :

Source : Association des centres jeunesse du Québec

Renseignements : Judith Laurier
514 842-5181, poste 311
Cellulaire : 514 -237-5181

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES CENTRES JEUNESSE DU QUEBEC (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.