Projet de loi C-4 : le Sénat trahit les travailleurs canadiens

OTTAWA, le 14 avril 2017 /CNW Telbec/ - Le syndicat des Teamsters demande au gouvernement Trudeau de rejeter les récents amendements au projet de loi C-4. Ces amendements enlèvent aux travailleuses et travailleurs le droit de se syndiquer de façon simple et sécuritaire en signant des cartes d'adhésion syndicales. Ils sont également contraires à la promesse électorale du Parti libéral du Canada.

« Monsieur le premier ministre, nous vous demandons de respecter votre promesse électorale en renvoyant C-4 au Sénat dans sa forme originale, a déclaré François Laporte, le président de Teamsters Canada. Ne permettez pas au Sénat non élu de faire passer les intérêts des grandes entreprises avant ceux d'un gouvernement démocratique. »

Qu'est-ce l'accréditation par vérification des cartes ?

L'accréditation par vérification des cartes permettait aux travailleurs fédéraux de se syndiquer automatiquement lorsque 50 % + 1 des salariés dans un milieu de travail signaient une carte d'adhésion syndicale. Les Canadiens pouvaient donc se syndiquer en toute sécurité, à l'insu d'employeurs injustes et parfois abusifs.

En 2014, le gouvernement conservateur a introduit un nouveau système qui forçait la tenue d'un vote d'accréditation syndicale une fois que les cartes d'adhésion étaient signées. L'employeur fut informé à l'avance d'un tel vote, leur donnant assez de temps pour organiser une campagne d'intimidation antisyndicale en milieu de travail.

Plus tard, le public a appris que le gouvernement conservateur avait une étude démontrant qu'un tel système était une des meilleures façons d'affaiblir les syndicats dans le secteur privé au Canada.

Les libéraux et leur promesse sur C-4

Le Parti libéral du Canda a promis de rétablir l'accréditation par vérification des cartes durant les dernières élections. Leur plateforme est allée jusqu'à reconnaitre qu'il est devenu plus difficile « de se syndiquer librement, de négocier collectivement de bonne foi et de travailler dans un environnement sécuritaire » dans les dernières années.

Dans sa lettre de mandat au ministre du Travail Patricia Hajdu, le premier ministre Justin Trudeau a indiqué que le projet de loi C-4 « constitue une étape importante pour permettre à notre gouvernement de rétablir une démarche juste et équilibrée relativement aux relations de travail. »

La ministre Hajdu a publiquement avoué que « l'ingérence des employeurs et, surtout, la crainte des employés à l'égard d'une possible ingérence de leur employeur sont des phénomènes bien réels » pour ceux qui essayent de se syndiquer. Elle a ajouté que le système introduit par le gouvernement conservateur « aide les entreprises à contrer les campagnes de syndicalisation. »

Les Teamsters représentent les intérêts de 125 000 membres au Canada dans tous les secteurs d'activité. La Fraternité internationale des Teamsters, à laquelle Teamsters Canada est affilié, compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

 

SOURCE Teamsters Canada

Renseignements : Stéphane Lacroix, directeur des relations publiques, Cell : 514 609-5101, slacroix@teamsters.ca

LIENS CONNEXES
http://teamsters.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.