Projet de loi 88 sur l'industrie des boissons alcooliques artisanales - « Un pas vers la privatisation de la SAQ »

MONTRÉAL, le 17 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le syndicat qui représente les employés à la manutention et à la livraison de la Société des alcools du Québec (SAQ) affirme que le projet de loi 88, tel que formulé, ébranlerait la société d'État et serait un pas vers la privatisation. Au dernier jour de la commission parlementaire sur le sujet, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) avertit que la création de nouveaux circuits privés de vente d'alcool menacerait l'avenir de la SAQ.

En effet, cette brèche dans le monopole de la SAQ remettrait en question sa pertinence et pourrait être exploitée par des firmes multinationales s'appuyant sur les accords de commerce international.

« La demande et l'offre de boissons alcoolisées connaissent des mutations importantes au Québec. La SAQ est une société d'État hautement performante et capable de prendre n'importe quel virage de ce genre. C'est simplement une question de volonté politique et administrative. Malheureusement, on dirait que le gouvernement libéral refuse de croire en la capacité d'adaptation, voire en l'avenir de la SAQ », de s'inquiéter Patrick Lessard, président de la section locale 3535 du SCFP.

« Tous les signaux sont au vert à la SAQ, que ce soit en termes de croissance des ventes, de croissance de la productivité ou de croissance des profits versés au gouvernement. Le transport, les laboratoires, les entrepôts, les magasins, tout cela est optimal. La SAQ porte fruit aux Québécois depuis presque un siècle. Quel sera l'avenir de ce modèle? On peut soit l'adapter à l'arrivée des nouveaux produits, soit le mettre tranquillement hors circuit et le rendre vulnérable à la privatisation », a expliqué Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP-Québec.

Le SCFP 3535, Syndicat des travailleurs et travailleuses de la SAQ, représente environ 850 employés, dont environ 200 au Centre de distribution de Québec et 650 au Centre de distribution de Montréal. Ce sont des employés à la manutention, à la livraison, de même que des employés de métiers et d'entretien.

Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque 3800 membres dans les sociétés d'État et organismes publics québécois. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.   

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Sébastien Goulet, Information SCFP, 438 882-3756


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.