Projet de loi 70 : Quand le mépris devient loi !

MONTRÉAL, le 5 mai 2016 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine des personnes assistées sociales, l'Organisation Populaire des Droits Sociaux de la Région de Montréal (OPDS-RM) manifeste dans les rues de Montréal-Nord pour dénoncer le projet de loi 70 et revendiquer un Revenu de citoyenneté. Environ deux cent personnes perturbent un lieu qui opprime les personnes à l'aide sociale.

L'OPDS-RM s'insurge contre l'utilisation grossière de préjugés par le gouvernement libéral et le ministre Blais pour faire accepter leurs basses politiques. Le projet de loi 70 à l'aide sociale vise sans ambiguïté à amplifier leur projet d'austérité, déjà bien avancé, sur le dos des pauvres. Dans les faits, en précarisant les conditions de vie d'un large pan de la population, Objectif Emploi veut fournir une main-d'oeuvre à bon marché, pieds et poings liés, aux entreprises avides de profit.

Le ministre Blais a affirmé en commission parlementaire que chaque personne aurait un accompagnement individualisé de la part des Centre locaux d'emploi. Cependant, depuis plusieurs années, le gouvernement ferme des CLE et coupe allègrement dans l'aide sociale.  « C'est de la poudre aux yeux !  Je mets au défi le ministre Blais de se présenter dans un CLE et d'essayer d'obtenir un rendez-vous avec un agent d'aide financière pour avoir de l'aide. Mission impossible ! » s'exclame Adam Pétrin, porte-parole de l'Organisation. Il y a présentement 437 416 personnes qui reçoivent de l'aide financière de dernier recours au Québec.

Les visées du gouvernement libéral sont claires : au lieu d'un régime de protection du revenu basé sur le droit, l'aide sociale est devenue un système punitif, culpabilisant et où la pauvreté est vue comme une tare individuelle. Le projet de loi 70 s'inscrit dans cette tendance permicieuse.  « Le ministre Blais affirme que les gens pourront suivre un parcours personnalisé d'étude ou d'employabilité de leur choix. Mensonge éhonté ! Pourtant ancien professeur de philosophie, recteur et ministre de l'éducation, il n'a aucunement l'intention d'offrir l'accès à des outils permettant le développement de la pensée critique et l'épanouissement personnel. Que ce soit en emploi ou à l'école, les programmes offerts continueront plutôt à combler les besoins du marché, à contrôler et à affamer davantage les personnes assistées sociales. Quel mépris ! » ajoute Monsieur Pétrin. Une personne seule à l'aide sociale reçoit une prestation mensuelle de 623,00 $.

Prenons notre dû ! Il existe d'autres alternatives ! Exigeons un Revenu de citoyenneté universel et inconditionnel, atteignant le seuil de faible revenu (en 2014, ce seuil était de 24 328 $ selon Statistique Canada) !

L'OPDS-RM est un organisme de défense des droits des personnes assistées sociales qui rejoint plus d'une trentaine de milliers de personnes par année dans la grande région de Montréal depuis 36 ans.

 

SOURCE Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ)

Renseignements : Adam Pétrin, (514) 524-6996 (bureau), (438) 384-1305 (cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.