Projet de loi 57: L'Occupation du territoire forestier

LA TUQUE, QC, le 22 sept. /CNW Telbec/ - La Grand Chef/Présidente de la Nation Atikamekw, madame Eva Ottawa, ainsi que les trois chefs atikamekw, messieurs Simon Coocoo, Paul Méquish et Paul-Émile Ottawa désirent informer leurs membres et le public de la décision qui fut prise à l'effet de ne pas se présenter devant les membres de la Commission de l'économie et du travail chargé de faire une consultation générale sur le projet de loi 57, Loi sur l'occupation du territoire forestier.

Les dirigeants atikamekw rappellent au gouvernement du Québec que les Atikamekw comme d'autres Premières Nations ont déjà participé dans le passé aux commissions parlementaires. Aucune des nombreuses recommandations contenues dans nos mémoires ne fut retenue. Considérant les résultats négatifs de ces démarches, se présenter de nouveau devant la Commission en reprenant les mêmes arguments équivaut à une démarche inutile.

L'attitude d'indifférence du gouvernement du Québec à l'égard des droits des Premières Nations constitue une source de frustration. Le 18 juin dernier, le chef régional des Premières Nations du Québec, monsieur Ghislain Picard, écrivait au premier ministre du Québec lui rappelant que le processus de consultation des communautés autochtones proposé dans le Guide intérimaire élaboré par son gouvernement ne respecte pas l'obligation juridique et internationale à l'égard des Premières Nations. Le Chef Picard demandait donc au premier ministre de mettre en place un processus qui tiendra réellement compte des droits ancestraux et issus de traité des Premières Nations. La réponse du gouvernement du Québec fut de s'en remettre à son Guide intérimaire en matière de consultation des communautés autochtones adoptée en 2006 et mise à jour à l'automne 2008 dans lequel les paramètres de la Cour suprême ont été pris en compte et non les droits et intérêts autochtones comme tels. C'est une des nombreuses requêtes demeurées sans réponse précise et concrète pour la prise en considération réelle des droits autochtones dans les plans et projets gouvernementaux.

Dès le début du processus de réforme du régime forestier, les dirigeants atikamekw ont écrit au ministre des Ressources Naturelles de l'époque lui faisant part de leur préoccupation et contrainte. De plus, ils indiquaient au ministre la démarche qui devrait être suivie touchant la consultation avec les communautés atikamekw. Ils demandaient donc au ministre un délai supplémentaire pour le dépôt d'un mémoire dans le cadre de la consultation du Livre vert. Ce qui leur a été refusé.

À propos du Conseil de la Nation Atikamekw (CNA)

Le CNA a pour principale mission d'agir comme représentant officiel de l'ensemble des Atikamekw à l'échelle régionale, nationale et internationale, et de défendre et de faire la promotion de leurs droits et intérêts sur les plans social, économique et culturel.

SOURCE Conseil de la Nation Atikamekw

Renseignements : Renseignements: Simon Awashish, Conseiller politique, Conseil de la Nation Atikamekw, (819) 523-6153 poste 113, Cellulaire: (819) 676-9099

Profil de l'entreprise

Conseil de la Nation Atikamekw

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.