Projet de loi 122 : faire participer les gens d'affaires au développement économique régional

MONTRÉAL, le 17 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Devant la Commission de l'aménagement du territoire, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a dit souhaiter que l'accroissement de l'autonomie et des pouvoirs des municipalités que confère le projet de loi 122 soit une occasion d'assainir le climat qui règne envers les administrations publiques ainsi qu'une opportunité pour celles-ci d'associer plus étroitement les gens d'affaires, en particulier les chambres de commerce, à la définition des priorités d'affectation des fonds dédiés au développement économique local sous leur responsabilité.

« La réorganisation de la gouvernance du développement économique régional qui s'est opérée au cours des dernières années s'est souvent traduite par un éloignement du milieu des affaires des services qui leur sont pourtant dédiés », affirme Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Il nous apparait fondamental que ces derniers prennent part au processus. Les chambres de commerce sont outillées pour cela. »

Le projet de loi 122 confère plus de latitude aux municipalités en matière contractuelle. La FCCQ souhaite que soient harmonisés les processus d'appels d'offres et les modes d'allocation de contrat et que ceux-ci soient plus ouverts, transparents, qu'ils comportent plus de prévisibilité en plus d'accorder une plus grande importance aux critères de qualité plutôt que de répondre systématiquement à la logique du plus bas soumissionnaire.

La FCCQ croit de plus que le gouvernement devrait envisager le développement d'un « Passeport Entreprises » adapté au secteur municipal. Une telle orientation qui s'appliquerait aux services professionnels et aux travaux de construction constituerait un encadrement pertinent.

« Il est temps d'accorder davantage d'importance à la qualité des propositions soumises, au caractère novateur de l'offre présentée, au recours aux technologies les plus à jour, en somme, au gain global net que l'offre est susceptible de faire réaliser aux municipalités », conclut Stéphane Forget.

Pour consulter le mémoire de la FCCQ, cliquer ici

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 200 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

 

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec

Renseignements : Michel Philibert, Directeur des communications, Fédération des chambres de commerce du Québec, 514-844-9571, poste 3242, Cell. : 514-629-4468

LIENS CONNEXES
http://www.fccq.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.