Projet de loi 10 - Gaétan Barrette continue de faire des siennes avec ses méthodes « bulldozer »

QUÉBEC, le 12 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Sanguinet et porte-parole de l'opposition officielle pour le Conseil du trésor, Alain Therrien, déplore une autre conséquence aberrante découlant de l'improvisation du ministre Gaétan Barrette en ce qui a trait au projet de loi 10, adopté sous bâillon.

En effet, les indemnités de départ des 1300 cadres du réseau de la santé, dont les postes sont abolis par la réforme des structures, ont mal été gérées par le ministre Gaétan Barrette. Il a oublié d'indiquer, dans le dernier article spécifiant la date d'entrée en vigueur de la loi (le 1er avril), que l'article 136 devait, lui, entrer en vigueur dès la date de sanction (le 9 février), afin que les cadres puissent obtenir une indemnité de départ de 12 mois au lieu de 24 mois, comme le ministre le souhaitait.

« À peine un mois après l'adoption de la loi, et avant même son entrée en vigueur officielle, le ministre s'apprête à la modifier par décret. Il a présenté un projet de loi mal ficelé, rédigé sur un coin de table, adopté dans la précipitation, sous bâillon. Il réalise trop tard, grâce au regard aiguisé des groupes, qu'il s'est trompé quant à la date d'entrée en vigueur de certaines dispositions de son projet de loi. Encore une fois, le ministre fait montre de mépris envers les gestionnaires et n'a aucune considération à leur égard. Ceux-ci, pourtant, se dévouent pour la santé et croient en notre réseau », a déclaré Alain Therrien.

« Est-ce que les économies promises par le ministre seront réelles? Nous croyons au contraire que cette réforme de structures engendrera des coûts de plus de un demi-milliard de dollars. Quels seront ses prochains "oublis" causant des frais ou entraînant une contestation juridique? Le ministre n'a jamais compris l'importance de respecter les étapes menant à l'adoption d'une loi. Ses façons de faire sont déplorables; on réalise une fois de plus que le bâillon imposé a empêché l'étude d'articles importants dans lesquels il y avait des incohérences. Court-circuiter ainsi le processus démocratique et le cheminement d'un projet de loi ne peut qu'engendrer de telles conséquences. Au lieu de s'ingérer dans la gestion des établissements, le ministre devrait se concentrer sur le ficelage de ses projets de loi et prendre le temps de les rédiger avec rigueur », a ajouté le député.

Le ministre doit quitter ses fonctions
« Voilà une autre preuve que le ministre doit quitter ses fonctions; ses méthodes "bulldozer" n'entraînent que des affrontements et des erreurs qu'il doit corriger après coup. Lorsque ce n'est pas du chantage et des menaces, c'est de l'improvisation ainsi que de la précipitation, et cela nuit grandement à notre réseau de santé et de services sociaux », a conclu Alain Therrien.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.