Projet de ligne à 120 kV du Grand-Brûlé-dérivation-St-Sauveur - Toujours pas d'acceptabilité sociale autour du projet d'Hydro-Québec

MONTRÉAL, le 17 févr. 2016 /CNW Telbec/ - La mairesse de Saint-Adolphe-d'Howard, Lisette Lapointe, le préfet adjoint de la MRC des Pays-d'en-Haut, André Genest et le comédien Claude Meunier unissent leur voix pour lancer une nouvelle opération d'information et de sensibilisation, en collaboration avec le comité de citoyens (comité aviseur).

Alors que le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, responsable de la société Hydro-Québec,  s'apprête à déposer prochainement son livre vert sur l'acceptabilité sociale, la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard, son comité aviseur et la MRC des Pays-d'en-Haut tiennent à lui rappeler que le projet de ligne à haute tension Grand-Brûlé dérivation St-Sauveur tel que présenté par Hydro-Québec n'obtient absolument pas l'acceptabilité sociale nécessaire dans la région.

Une nouvelle étape franchie

Après trois ans de contestation, le dossier vient de franchir une nouvelle étape importante alors qu'Hydro-Québec a déposé le projet à la Régie de l'énergie qui a alors annoncé qu'il n'y aurait pas d'interventions ni d'audience dans ce dossier. La municipalité et la MRC des Pays-d'en-Haut ont alors immédiatement réagi en demandant d'être entendues. Une demande d'intervention a été déposée à cet effet.

La solution privilégiée est sans contredit le scénario utilisant les corridors existants qui a d'ailleurs été déposée comme solution alternative par Hydro-Québec à la Régie de l'énergie. En effet, depuis le début, Saint-Adolphe-d'Howard a mandaté plusieurs experts indépendants afin de proposer à Hydro-Québec des solutions de moindre impact pour la région. Ces scénarios étaient tous techniquement et économiquement réalisables et ils favorisaient l'utilisation des emprises existantes.

« Le scénario dans les emprises existantes nécessite un enfouissement sur 500m afin d'éviter des déplacements de bâtiments. Chez Hydro-Québec, on nous dit que 'le Québec n'est pas prêt à ça'» explique Sarah Perreault du comité aviseur.

«Hydro participe à un projet au New Hampshire où la ligne sera enfouie sur 100 kilomètres à travers les montages Blanches. Pourquoi pas ici ? On ne pourra pas continuer indéfiniment à détruire nos paysages avec des lignes à haute tension. Il  y a des choix de société à faire. C'est peut-être le temps d'en faire un, avec le projet du Grand-Brûlé» déclare Claude Meunier.

Coup de théâtre

Après deux ans de démarche auprès d'Hydro-Québec et de la Commission d'accès à l'information, les citoyens ont récemment obtenu l'étude paysage réalisée par Hydro-Québec et mise à jour en janvier 2016. Celle-ci conclut que les impacts du projet sur les paysages seront majeurs pour Saint-Adolphe en plus de reconnaître que « le paysage est une ressource essentielle au développement économique de la région ».

« Pourquoi maintenir le tracé alors qu'on reconnait ses impacts irréversibles et dévastateurs pour la vitalité de notre région? » se questionne la mairesse.

Documentaire choc

La saga entourant ce projet fait l'objet d'un documentaire réalisé bénévolement par Georges Jardon, résident de Saint-Adolphe-d'Howard. Le comédien Claude Meunier, la mairesse Lisette Lapointe et le préfet adjoint André Genest y témoignent de façon éloquente que ce projet, dans sa forme actuelle, est inacceptable pour la région.

Une nouvelle opération d'information débute donc aujourd'hui avec la diffusion web de ce documentaire qui sera également présenté en assemblée publique samedi prochain à Saint-Adolphe-d'Howard. Des témoignages sous forme de capsules vidéo diffusées sur le web seront également lancés dans les prochaines semaines.

Rappelons que le tracé d'Hydro-Québec touche 7 municipalités des Laurentides et que les impacts les plus importants sont concentrés à Saint-Adolphe. En effet, la ligne prévue traverse la municipalité sur environ 13 km, en passant sur des versants exposés de sommets dominants, dont le plus haut sommet de la municipalité, surplombant plusieurs lacs, dont le lac Saint-Joseph, face au noyau villageois, en plus d'être visible à partir de sa station de ski et de ses routes panoramiques uniques.

Pour visionner le documentaire, rendez-vous au www.projethydro.com

Pour l'extrait téléchargeable, rendez-vous au https://vimeo.com/155563227 

 

SOURCE Municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard

Renseignements : Catherine Berbery, (514) 880-2372, cberbery@stadolphedhoward.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.