Projet de la mine Arnaud retardé - « Le Plan Nord a la mine basse » - Claude Surprenant

QUÉBEC, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La stratégie libérale de relance du Plan Nord a du plomb dans l'aile, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de mines et forêts et député de Groulx, Claude Surprenant, alors que le gouvernement a confirmé jeudi le report de son projet de mine d'apatite Arnaud, à Sept-Îles, faute d'intérêt et de participation du secteur privé.

« Une des pierres angulaires, un des projets les plus symboliques de la nouvelle mouture du Plan Nord, c'est mine Arnaud. Le gouvernement libéral lui-même ne s'en est pas caché. Aujourd'hui, on constate que le premier ministre et son équipe économique ont fait inutilement monter les attentes. Ils ont semé de faux espoirs non seulement pour les gens de la Côte-Nord, mais pour le Québec tout entier. Que reste-t-il exactement du Plan Nord si son projet phare est à son point le plus bas? » a déclaré Claude Surprenant, également porte-parole de sa formation politique pour la région de la Côte-Nord.

Le député de la CAQ est d'autant plus inquiet par cette nouvelle, puisque Investissement Québec chapeaute et détient ce projet minier à 62 %. Le bras financier du gouvernement du Québec a d'ailleurs déjà injecté 30 millions de dollars à ce jour pour sa réalisation. « Le gouvernement a puisé à même les fonds publics pour ce projet, mais on voit qu'il ne compte pas livrer la marchandise de sitôt. Allons-nous revoir la couleur de notre argent? Les Québécois sont en droit de savoir que leur argent est utilisé à bon escient, pour des projets économiques uniques et porteurs pour le Québec, comme nous l'énoncions dans le Projet Saint-Laurent », a indiqué Claude Surprenant.

Selon le député de Groulx, le gouvernement a de sérieuses leçons à tirer à la suite de cet échec commercial. M. Surprenant demande aux ministres de l'Économie, Jacques Daoust, et au ministre des Ressources naturelles et responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, de déposer dans les plus brefs délais une nouvelle stratégie de développement économique.

« Le gouvernement s'est réfugié derrière son seul partenaire financier, l'entreprise norvégienne Yara, qui prévoyait initialement d'acheter l'intégralité de la production d'apatite de mine Arnaud. On apprenait récemment que Yara comptait finalement en acheter moins de la moitié. Le gouvernement a été pris de court et a été tout simplement incapable de signer des ententes avec d'autres partenaires. Les libéraux doivent faire leur mea culpa et se doter enfin d'une stratégie qui tient la route », a lancé le critique caquiste.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.