Profilage social des personnes en situation d'itinérance : la Ville doit agir

MONTRÉAL, le 9 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Malgré les promesses de la Ville de prévenir le profilage social des personnes en situation d'itinérance dans l'espace public et les efforts déployés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) remarque que le problème persiste sous différentes formes. Selon une enquête menée auprès d'une trentaine d'organismes en itinérance, 72% des répondants estiment que la situation ne s'est pas améliorée depuis deux ans. Ce constat inquiète Projet Montréal.

À l'instar du RAPSIM, Projet Montréal demande à la Ville de Montréal et au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de réaliser dans les plus brefs délais un bilan ainsi qu'une consultation publique sur le Plan stratégique en matière de profilage racial et social 2012-2014, tel que promis. « La stigmatisation des personnes en situation d'itinérance dans l'espace public est un enjeu qui a été dénoncé à maintes reprises par les intervenants. La Ville doit se pencher sur cette situation afin d'identifier des solutions », explique Alex Norris, porte-parole de l'Opposition officielle en matière de sécurité publique et vice-président de la Commission sur la sécurité publique. Ce dernier va continuer de faire pression afin que ce sujet soit traité en priorité par la Commission.

L'enquête réalisée par le RAPSIM révèle également que plusieurs personnes en situation d'itinérance sont forcées de se déplacer en raison de projets de réaménagement urbain. Le porte-parole de Projet Montréal en matière d'itinérance, Sterling Downey, espère que la Ville saura prendre des mesures adaptées et concertées afin que les projets qui verront le jour dans les prochaines années, notamment en vue du 375e anniversaire de Montréal, soient les plus inclusifs possible. « Les personnes en situation d'itinérance ont le droit d'occuper l'espace public, comme tous les autres Montréalais. La Ville et le SPVM doivent prendre les moyens nécessaires afin d'améliorer la cohabitation et limiter les tensions entre policiers et personnes itinérantes », ajoute-t-il.

Projet Montréal recommande également de suivre l'évolution de l'enjeu du profilage social à chaque année, plutôt que tous les cinq ans, et d'en faire rapport au conseil municipal afin d'assurer un meilleur suivi et davantage de transparence.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

LIENS CONNEXES
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.