Professionnelles et professionnels de l'éducation - Grande déception à
l'égard du dépôt patronal

QUÉBEC, le 9 déc. /CNW Telbec/ - La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), et la section O du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), qui négocient en cartel, se disent très déçues par le dépôt patronal effectué au cours des derniers jours dans le cadre de la ronde de négociation qui s'amorce dans le secteur public.

Rien pour améliorer les services aux élèves

Le président de la FPPE-CSQ, M. Jean Falardeau, soutient que le document patronal qui a été déposé ne tient aucunement compte des demandes syndicales effectuées il y a quelques semaines.

"La partie patronale fait ni plus ni moins des demandes de récupération qui, si elles étaient appliquées, n'amélioreraient en rien les services offerts aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) tout en détériorant les conditions de travail des professionnelles et professionnels. C'est regrettable de constater que l'employeur préfère centrer ses demandes en considérant les besoins de gestion de l'organisation plutôt que les besoins des élèves. L'approche patronale dans cette négociation est donc à l'opposé de l'approche des syndicats qui mettent plutôt à l'avant-plan la nécessité d'améliorer les services déficients aux élèves", explique le président de la FPPE-CSQ.

Une aggravation du problème d'attraction

M. Jean Falardeau se dit d'autant plus déçu qu'il avait cru comprendre du discours patronal que la priorité de la prochaine négociation serait l'attraction et la rétention du personnel, de même que sa valorisation.

"C'est clair que nous n'en sommes pas là avec ce qui nous a été présenté hier et aujourd'hui. Il n'y a rien qui va dans ce sens-là, bien au contraire. En fait, il ne fait aucun doute que si l'on acceptait les demandes patronales, il deviendrait encore plus difficile d'attirer une relève dans les services professionnels", déplore M. Falardeau.

Une demande inacceptable

Le président de la FPPE-CSQ mentionne notamment une demande patronale visant en quelque sorte à faire financer par les professionnelles et professionnels eux-mêmes l'embauche éventuelle de personnel supplémentaire.

"C'est la troisième ronde de négociation qu'on nous présente cette même demande et qu'on dit non. Ça n'a aucun sens et ce n'est certainement pas avec de telles conditions moindres qu'on peut espérer convaincre d'autres professionnels de joindre le réseau public de l'éducation et enrayer ainsi la pénurie inquiétante chez plusieurs catégories d'emplois", soutient M. Jean Falardeau.

Une volonté de négocier qui reste à prouver

Le leader syndical note que les porte-parole patronaux prétendent vouloir conclure une entente négociée d'ici le 31 mars mais la preuve reste à faire.

"Nous avons beaucoup de travail devant nous pour arriver à un rapprochement qui permettrait un règlement d'ici le 31 mars car l'écart entre les deux parties est très grand. On ne retrouve aucune réponse à nos demandes qui sont orientées vers l'amélioration des services aux élèves. Nous voulons réduire les listes d'élèves dans le besoin en attente de services, augmenter les services et en donner aux jeunes qui n'en reçoivent pas, malgré leurs besoins, et dont les problèmes augmentent jusqu'à les mener au décrochage. Il n'y a rien dans la proposition patronale pour atteindre ces objectifs et on ne retrouve que des mesures visant à accroître la précarité chez les professionnels. C'est très décevant", conclut M. Jean Falardeau.

Profils

La CSQ représente plus de 170 000 membres, dont près de 100 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

La Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) représente 21 syndicats regroupant 5 500 membres répartis dans la quasi-totalité des commissions scolaires du Québec, francophones, anglophones, Crie et Kativik. Elle compte, parmi ses membres, différentes catégories de personnel, dans les secteurs administratif, pédagogique et les services directs aux élèves.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Claude Girard, Agent d'information, CSQ, Cell.: (514) 237-4432, girard.claude@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.