Prix hommage de la SPEP 2016 - La FAE célèbre la persévérance et la réussite

MONTRÉAL, le 3 oct. 2016 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la Semaine pour l'école publique (SPEP), dont le thème cette année est « Les classes et les écoles spécialisées : une autre façon d'assurer l'égalité », c'est avec plaisir que la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) remet trois prix hommage à Philippe Laprise, humoriste, Gabrielle Marion-Rivard, comédienne, chanteuse et danseuse et David Goudreault, travailleur social, auteur et slameur.

Nathalie Morel, vice-présidente à la vie professionnelle à la FAE, explique le choix des trois lauréats : « Ces personnes ont connu de très près les classes ou les écoles spécialisées. Leur parcours scolaire, plus singulier les uns que les autres, démontre de manière éloquente les différentes facettes de cette réalité du milieu scolaire. Nos trois lauréats incarnent la persévérance et la réussite. Ils sont une grande inspiration pour les élèves qui éprouvent des difficultés. »

En effet, Philippe Laprise a eu un parcours scolaire parsemé de dédales. Ayant un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH), qui a été diagnostiqué alors qu'il avait 33 ans, Philippe a fait des allers-retours entre les classes spécialisées et les classes régulières dès son primaire. Il a reçu son diplôme d'études secondaires à l'âge de 20 ans, grâce à sa détermination, au soutien sans faille de ses parents et de ses enseignantes et enseignants. En recevant le prix hommage, Philippe a réagi avec un trait d'humour : « Mes profs de l'époque n'en reviendraient pas! ». Il a poursuivi avec fierté : « Je crois beaucoup à l'école publique, c'est la base de la culture et de la société québécoise ». Philippe mentionne aussi la grande implication des enseignantes et enseignants au quotidien.  « Pour moi, ils sont des étincelles, ils allument des flammes. Et ce sont ces premières flammes qui mènent à des passions. Ils sont tellement engagés dans leur métier qu'ils donnent de l'espoir. »

Gabrielle Marion-Rivard, quant à elle, a toujours été différente. Atteinte du syndrome de Williams, diagnostiquée alors qu'elle avait 16 ans, elle a fréquenté des classes spécialisées. Sa mère, Sophie Rivard, précise : « Elle a eu des enseignantes et enseignants exceptionnels, tout au long de son parcours scolaire. Elle en garde d'ailleurs de précieux souvenirs ». Dès le secondaire, Gabrielle se démarque dans les activités culturelles, dont l'improvisation. C'est d'ailleurs grâce à ce talent naturel qu'elle s'est dirigée vers le Centre des arts de la scène Les Muses. Aujourd'hui, grâce à son expérience artistique, elle poursuit sa voie vers les arts. Avec sa spontanéité et sa nature chaleureuse, Gabrielle s'est exclamée en recevant le prix hommage : « Je suis vraiment contente. J'ai envie de dire un gros merci à tout le monde. Je veux aussi remercier ma famille, et ma maman, pour m'avoir donné la chance de faire des projets extraordinaires ».

« Les chemins tortueux ont aussi leur place »
David Goudreault, lui aussi, a eu une enfance et une adolescence difficiles. Son rapport à l'école n'a pas toujours été simple. Il manquait d'intérêt en classe et dérangeait beaucoup, de sorte que les suspensions se sont succédé et il a aussi redoublé une année. Ce qui a fait une différence pour lui, ce sont ces quelques enseignantes et enseignants qui avaient une vision différente, qui le voyait comme un être humain en difficulté, comme un jeune en détresse et non comme un délinquant. Le prix hommage a une connotation toute spéciale pour David : « Recevoir ce prix est très significatif pour moi. Il souligne mon parcours singulier. Si j'ai un message à passer aux jeunes, ce serait que la ligne droite n'est pas le seul chemin ni le plus intéressant. Les chemins tortueux ont aussi leur place. ». En plus d'être artiste, David donne des ateliers dans les écoles et son expérience de vie lui permet de partager avec les jeunes.

Prix hommage de la FAE
La Fédération autonome de l'enseignement décerne annuellement son Prix hommage à une personne qui a contribué de manière remarquable aux programmes d'enseignement et de formation ou qui a enrichi l'environnement d'apprentissage des écoles publiques.

Lauréats du Prix hommage de la FAE
Philippe Laprise, Gabrielle Marion-Rivard et David Goudreault sont les septièmes personnes à recevoir le Prix hommage de la FAE à l'occasion de la Semaine pour l'école publique. Les autres lauréats ont été :

  • Kim Yaroshevskaya (2014)
  • Françoise Graton et Gilles Pelletier (2013)
  • Guy Rocher (2012)
  • Paul Gérin-Lajoie (2011)
  • Bryan Perro (2010)
  • Lise Bissonnette (2009)

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent plus de 34 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l'enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle, de l'éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que plus de 800 membres de l'Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

 

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère au Service des communications, Cellulaire : 514 603-2290

RELATED LINKS
http://www.lafae.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.