Prix des médicaments - « Oui à l'achat groupé, mais pas n'importe comment » - Amir Khadir

ROUYN NORANDA, QC, le 28 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Mercier, Amir Khadir, est heureux de voir le ministre  Barrette s'inspirer du projet de loi de Québec solidaire sur Pharma Québec. Si le gouvernement agit comme Québec solidaire le propose depuis des années,  des centaines de millions $ pourraient être économisés et réinvestis dans les soins aux patient.e.s.

« Je suis ravi: le ministre entend enfin raison! Si on se compare à d'autres provinces ou pays, la RAMQ a payé de 500 millions à 1,3  milliard $ de trop par année depuis 15 ans en raison des prix gonflés chargés au Québec par l'industrie pharmaceutique. Ça fait 10 ans que Québec solidaire a levé le drapeau rouge. Enfin, le gouvernement est obligé d'accepter l'évidence. Selon des experts de l'Université de la Colombie Britannique, la RAMQ aurait pu économiser 1,5 milliard $ en 2013 en appliquant les politiques de négociation du prix des médicaments de la Colombie Britannique. Les patients assurés au privé ou qui payent des médicaments de leurs poches auraient aussi payé beaucoup moins cher. En Ontario, ça va faire 10 ans bientôt que le Ontario Health Insurance Plan (OHIP) fait des achats groupés. Pas étonnant qu'ils obtiennent des prix jusqu'à deux fois moins chers pour les mêmes médicaments », rappelle le docteur Khadir.

Le diable étant toutefois dans les détails, il faudra analyser plus attentivement le projet du ministre Barrette pour juger de son efficacité. « Nous avons pour le moment encore certains doutes sur ses véritables intentions. S'il était sérieux pour discipliner les pharmaceutiques, le ministre ne s'y prendrait pas comme ça. Ça prend bien plus qu'un amendement présenté à la dernière minute dans un projet de loi fourre-tout », soutient le député de Mercier.

Depuis sa création en 2006, Québec solidaire a fait de la réduction du prix des médicaments son cheval de bataille.  Le projet de loi no 197 vise à créer un organisme public dont la mission est de réduire les coûts d'approvisionnement en médicaments pour la population et l'ensemble des établissements de santé au Québec. Le pôle d'achat groupé de médicaments permettrait de négocier de meilleurs prix et de renverser le rapport de force qui se trouve présentement du côté des pharmaceutiques. Les études démontrent que le Québec pourrait épargner près du tiers du montant actuellement payé pour l'achat de médicaments.

Le projet de loi prévoit aussi la possibilité pour la nouvelle entreprise de produire des médicaments en cas de pénurie ou lorsque les génériques sont trop dispendieux. Une partie de ses fonds sera aussi consacrée à la recherche sur de nouvelles molécules, notamment pour des maladies qui intéressent peu les pharmaceutiques privées.

Le député de Mercier offre au ministre de la Santé son expertise développée depuis 2006 pour l'aider à instaurer des politiques, règlements ou projets de loi permettant de réduire les montants versés par le gouvernement et les patients québécois aux grandes pharmaceutiques.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.