Prime de rétention des employé.es de la Côte-Nord - « C'est complètement insensé de vouloir diminuer de 4000$ le salaire des travailleurs ! » - Françoise David

QUÉBEC, le 7 oct. 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Gouin et porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, dénonce fermement la tentative du gouvernement libéral d'utiliser les négociations du secteur public pour réduire de 8% la rémunération globale des travailleuses et travailleurs de Sept-Îles et Port-Cartier.

« Si cette prime devait être coupée comme le souhaite le gouvernement libéral, on parle d'un appauvrissement de 4 000 $ par année par travailleuse et travailleur. C'est un recul, c'est un appauvrissement et c'est complètement insensé! En tenant compte des offres salariales du gouvernement, ça veut dire que dans 5 ans, ces syndiqué.es seront plus pauvres de 5% sans même tenir compte de l'inflation. C'est parfaitement inacceptable et je pense que c'est important de dire toute notre solidarité à l'égard de ces travailleuses et travailleurs. Le gouvernement n'a pas le droit d'appauvrir les gens », explique Mme David.

Lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale, Mme David était accompagnée de la députée de Duplessis, Lorraine Richard, et de plusieurs syndiqué.es de Sept-Îles et Port-Cartier.  Yvon Payeur, le président du Syndicat des techniciens.nnes et professionnels.lles de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord, a expliqué les conséquences négatives de la disparition de cette prime de rétention pour ces travailleurs et travailleuses.

« Depuis dimanche, on fait une vigile devant l'Assemblée nationale pour amener concrètement sur la place publique l'enjeu de notre prime d'attraction et de rétention de 8 %. On a réussi à rencontrer Martin Coiteux. On lui a expliqué clairement quelles étaient nos attentes. M. Coiteux est maintenant bien au courant, il doit s'engager à abandonner son projet. Il y a 2 500 personnes sur la Côte-Nord qui vivent de l'insécurité à cause de la disparition de cette prime. C'est une part très importante de leur budget. M. Coiteux, il faut que ça cesse! On a besoin d'une réponse pour rassurer nos 2 500 personnes », insiste M. Payeur.

« Il y a une raison pour laquelle cette prime de rétention existe, a poursuivi Mme David. Il y a l'éloignement et les prix très élevés, mais il y a aussi la compétitivité de la rémunération dans le secteur public par rapport aux grandes entreprises minières, par exemple, qui sont présentes sur la Côte-Nord. Ce n'est pas si facile de faire du recrutement et d'être concurrentiel pour garder une main d'œuvre qualifiée. Si le recrutement dans le secteur public est plus difficile, il y aura un impact direct sur la qualité des services offerts aux Nord-Côtiers », rappelle la députée de Gouin.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse | Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, (418) 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.